Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

La transparence, socle de la transition écologique des entreprises

Communiquer en toute transparence sur l’engagement environnemental de son entreprise est devenu un élément clé pour réussir sa transition écologique. Voici pourquoi.
Entreprise
2023-04-07T00:00:00.000Z
fr-fr

L’atteinte des objectifs climatiques nationaux et mondiaux ne peut s’effectuer sans l’implication des grands acteurs économiques. Ainsi, toute entreprise qui entame sa transition écologique doit faire preuve de transparence quant aux actions environnementales qu’elle mène. 👍

Comment entamer convenablement la transition écologique de son organisation ? Quels sont les avantages à faire preuve de transparence ? Quelles informations doivent être partagées ? On vous dit tout. 💬

👀 Que faut-il savoir sur la transparence des entreprises ?

Faire preuve de transparence, définition et enjeux 💥

C’est avec la publication de l’Open Book Management en 1993 que la transparence en entreprise est reconnue comme étant une véritable technique de management. De manière générale, une organisation peut faire preuve de transparence sur son fonctionnement et ses valeurs à deux niveaux : 

  • en interne, c’est-à-dire en partageant des informations comptables et stratégiques essentielles ou d’ordinaire confidentielles (les objectifs, les réussites, les échecs, etc.) à l’ensemble de ses parties prenantes ;
  • dans sa globalité, c’est-à-dire en partageant aux clients, des informations concernant la marchandise (production, composition, fin de vie, etc.) et les engagements de la marque.

Cette technique de management s’intègre ainsi dans une stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Cette démarche incite une entreprise à intégrer les préoccupations sociales, environnementales et économiques en son sein.

La transition écologique, élément indispensable pour devenir une entreprise engagée 🌿

Aujourd'hui, la transparence concernant l’action environnementale de l’entreprise est un véritable atout pour entamer sa transition écologique sans subir de répercussions négatives sur son activité. 👎

Pour rappel, la transition écologique des organisations s’avère indispensable pour limiter le réchauffement climatique. Elle implique ainsi de repenser son modèle en vue d’associer préservation de l’environnement et développement économique. Cela passe par le choix de fournisseurs engagés, la mise en place de mesures écologiques ou encore la conception de produits écologiques.

Compte tenu de l’urgence climatique à laquelle nous faisons actuellement face, 90 % des consommateurs attendent des marques qu’elles s’engagent dans la cause environnementale et les aident à entamer leur propre transition écologique. [Étude OpinionWay et Oney

De fait, une communication transparente à ce sujet est requise, tant pour répondre aux attentes des parties prenantes que pour bénéficier d’une visibilité complète de son activité. Cela permet d’améliorer ses performances et d’éviter les mauvaises surprises (notamment en faisant affaire avec des fournisseurs peu soucieux de l’environnement). 🌱

Close
youtube screenshot

Le manque de transparence désormais pointé du doigt 🫵

En 2019, le questionnaire du Carbon Disclosure Project (CDP) a recueilli l’impact climatique, l’efficacité de la gestion de l’eau et l’action sur les forêts de plus de 7 000 entreprises. Il en ressortait que 707 sociétés basées dans 46 pays dont : 

  • 546 ne fournissaient pas de données suffisantes en matière de changement climatique ;
  • 166 n’étaient pas assez transparentes sur la sécurité de l’eau ;
  • 115 ne donnaient pas d’information sur leur impact en matière de déforestation.

Parmi elles se trouvaient des entreprises françaises comme Dior, Hermès, Leclerc, Esso ou Dassault Systèmes. D’après les conclusions du questionnaire, ces organisations ne prenaient pas la question environnementale au sérieux.

👉 À l’époque, seules 45 % des entreprises françaises justifiaient d’un bon taux de transparence sur le changement climatique (contre 54 % pour les entreprises européennes).

🗝️ Pourquoi la transparence est-elle un élément clé pour une entreprise ?

Elle améliore la performance globale de l’entreprise 📈

Prêter attention à l’empreinte environnementale de sa structure (particulièrement au sein de sa chaîne d’approvisionnement) permet : 

  • d’améliorer les performances globales de l’entreprise - c'est-à-dire les performances économiques, environnementales et sociales ;
  • de gagner en compétitivité ;
  • d’anticiper les risques ;
  • de répondre aux exigences des parties prenantes. 

👉 Cela passe par l’adoption de mesures d’amélioration qui consistent notamment à développer l’écoconception des produits et services, choisir des fournisseurs engagés, recycler les déchets ou encore utiliser des véhicules électriques.

La transparence des entreprises quant à leur impact environnemental rassure les investisseurs qui veulent être certains de financer des projets ou des structures réellement respectueuses de l’environnement. Pour ce faire, ils se basent sur des données fiables et comparables issues des rapports directement partagés par les structures.

Elle crée un lien de confiance avec ses parties prenantes 🤝

Faire preuve de transparence concernant ses actions environnementales permet d’instaurer un climat de confiance aux multiples bénéfices : 

  • favoriser le bien-être des salariés. Selon l’étude TinyPulse, la transparence est le premier facteur de bien-être général au travail, car il procure un sentiment de reconnaissance ;
  • permettre aux employés de s’engager pour l’environnement et de participer à la transition écologique de l’entreprise. L’étude CSA pour LinkedIn et l’ADEME, 36 % des salariés jugent d’ailleurs que la transition écologique est prioritaire dans leur entreprise et 71 % affirment agir en faveur de la transition écologique de leur structure ;
  • profiter d’une implication plus forte de la part des parties prenantes dans leur travail ;
  • améliorer les échanges au sein des équipes ;
  • faciliter la résolution des problèmes.

En outre, cette honnêteté de la part de l’entreprise est un critère indispensable pour se distinguer des entreprises concurrentes, améliorer son image employeur et réduire le turnover. Pour preuve : 78 % des salariés choisiraient de rejoindre - à offres équivalentes - une entreprise engagée pour la transition écologique.

Elle lutte contre le greenwashing ❌

Certaines entreprises semblent faire preuve de transparence au sein de leur communication. Or, aucune documentation ne permet de justifier leurs dires. 👎

En cause : le choix des mots permettant de tromper les consommateurs. L’objectif étant de donner une image de marque respectueuse de l’environnement alors que les actions écologiques ne sont pas au rendez-vous. Cette forme de communication a un nom : le greenwashing.

Pour éviter de tomber dans le piège, les consommateurs sont amenés à : 

  • lire attentivement les étiquettes des produits ;
  • prêter attention aux discours souvent incohérents avec les actions de la marque ;
  • vérifier la labellisation de l’entreprise - la certification doit être attribuée par un organisme externe et non être certifiée par son propre label ;
  • prendre connaissance des documents légaux de l’entreprise justifiant son engagement environnemental.

Elle booste l’image de marque de la structure 💪

Les clients sont à la recherche de produits respectueux de l’environnement et s’attendent à ce que les entreprises les aides à modifier leurs habitudes de consommation. 

Selon un sondage IFOP commandé par le Cercle Giverny en date de 2020, 85 % des Français jugent que les entreprises ont un rôle à jouer dans les problématiques écologiques, sociales et sanitaires. En outre, 87 % des sondés affirment être davantage disposés à acheter un produit d’une entreprise respectueuse de l’environnement et engagée sur les sujets sociaux.

👋 L’engagement écologique d’une entreprise devient alors un véritable critère d’achat.

produit cosmétique entouré de pétales de roses

🔎 Quels sont les éléments favorisant la transparence des entreprises ?

Le rapport RSE 📑

C’est un fait, une entreprise à un impact économique, mais également environnemental et social. De fait, le volet financier - partagé dans le reporting financier à destination des investisseurs et des actionnaires - ne suffit plus pour rassurer les parties prenantes sur la performance ni d’évaluer la pérennité de l’entreprise. 💰

La mise en place d’une démarche RSE implique la production et le partage annuel d’un rapport extra-financier. Véritable outil de transparence de l’entreprise, ce document présente les répercussions de l’activité sur les aspects : 

  • environnementaux, qui englobent la gestion des déchets, l’utilisation durable des ressources, la protection de la biodiversité et le changement climatique. La politique environnementale de l’entreprise - un document qui présente la stratégie écologique de l’activité aux parties prenantes et fixe des objectifs à atteindre pour limiter son impact écologique et engager ses équipes - est également étudiée ;
  • sociaux, qui renvoie à l’emploi, la santé, la sécurité et également à l’égalité des chances ;
  • sociétaux, qui se réfèrent aux droits de l’Homme, à la sous-traitance, ainsi qu’à l’impact territorial, économique et social de l’activité de l’entreprise.

Ce document permet de faire le point sur la responsabilité de la structure vis-à-vis de l’environnement et de ses parties prenantes et sert de base pour améliorer ces trois aspects. 

✍️ À noter : les entreprises cotées en bourse justifiant d’un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros ou embauchant plus de 500 employés sont dans l’obligation de produire ce rapport légalement appelé « Déclaration de Performance extra-financière » (DPEF).

Le bilan carbone 📊

En vue de respecter l’objectif de l’Accord de Paris - qui consiste à limiter le réchauffement à + 1,5 °C d’ici 2050 - les entreprises doivent justifier de leur engagement en la matière. En ce sens, une organisation doit se soumettre à la réalisation d’un bilan carbone complet. 📝

L’objectif étant de mesurer les émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise pour mettre en œuvre les actions adéquates en vue de les réduire. Les structures soumises à l’obligation légale de réaliser un bilan GES doivent publier leurs résultats sur le site public de l’ADEME. Celles non concernées par l’obligation peuvent néanmoins partager ce document de manière volontaire. 

Cette analyse constitue ainsi la première étape pour s’engager dans la lutte contre le dérèglement climatique tout en partageant en toute transparence les efforts à fournir pour réduire son empreinte carbone. Les parties prenantes peuvent ainsi suivre les améliorations adoptées par l’entreprise et connaître son véritable impact environnemental.

fumée usine

Le plan de vigilance 📄

La loi du 27 mars 2017 relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre implique la publication d’un plan de vigilance. Ce dernier doit permettre de prévenir les risques en matière d’environnement, de droits humains et de corruption. 

Dans le viseur : la complexité de certaines chaînes de sous-traitance pouvant perturber leur suivi et engendrer des incidences (la pollution ou la perte de la biodiversité en ce qui concerne le pan environnemental).

De fait, cinq informations doivent composer ce plan : 

  • la cartographie des risques ;
  • l’évaluation régulière des fournisseurs, sous-traitants et des filiales ;
  • la mise en place d’un mécanisme d’alerte ;
  • le suivi des mesures en vigueur ;
  • la mise en œuvre d’action de prévention.

👀 Bon à savoir : l’élaboration de ce document est devenue obligatoire en France suite à l’effondrement du Rana Plaza en 2013, un bâtiment qui abritait des usines textiles sous-traitantes de grands groupes industriels européens.

La provenance des matières premières 🧐

Soucieux d’adopter un mode de vie plus responsable, les consommateurs souhaitent se procurer des produits respectueux de l’environnement. Pour ce faire, ils se fient notamment au mode de production de la marchandise, mais également à la provenance des matières premières, information délivrée directement sur le produit.

La labellisation 🏆

Labelliser son entreprise ou ses produits est un moyen de garantir son engagement environnemental tout en faisant preuve de transparence. En effet, l’obtention d’un label requiert le respect de critères stricts et une évaluation poussée ne laissant pas de place aux mensonges ni à des engagements dénués de sens.

🚨 Attention néanmoins à candidater à un label reconnu, à l’image de l’Écolabel ou encore du label B Corp.

👋 Entamez la transition écologique de votre structure !

En sachant que le critère de transparence est essentiel pour réussir la transition écologique de votre structure, il convient de réduire vos émissions de GES. La première étape consiste à réaliser le bilan carbone de vos activités.

Bénéficiez d’une démonstration gratuite de notre plateforme. L’un de nos experts se fera un plaisir de répondre à vos questions ! 👍

Homme souriant
Logo coloré "time to change"

Green-Tok, la newsletter consacrée à la révolution climatique

On fait le bilan de l'actualité green une fois par mois (ou plus si on trouve des choses intéressantes à vous raconter)

Plus d’articles

Entreprise
globe terrestre au centre du logo de recyclage

Critères ESG : définitions et enjeux

photo Justine Dumont
Par
Justine Dumont

Quels sont les différents critères ESG ? Quelles sont leurs utilités ? Pourquoi le sintégrer au sein de son entreprise ? Sont-ils infaillibles ? Toutes les réponses dans cet article.

Bilan Carbone
Entreprise
plusieurs personnes travaillant sur des ordinateurs

ESN : 5 raisons de faire votre bilan carbone

photo Justine Dumont
Par
Justine Dumont

En quoi consiste un bilan carbone ? Pourquoi les ESN (entreprises de services du numérique) doivent-elles en réaliser un ? Réponses dans cet article.

Bilan Carbone