Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Les entreprises peuvent-elles contribuer à la transition écologique ?

La transition écologique est une nécessité pour lutter contre le réchauffement climatique. Quelles mesures adopter pour engager sa marque ? Découvrez quelques pistes d’action.
Entreprise
2023-03-03T00:00:00.000Z
fr-fr
étendue d'herbe

La transition écologique de notre société est un critère désormais indissociable de la lutte contre le réchauffement climatique. Nos façons de travailler, de consommer, de produire et de nous déplacer sont à l’origine de multiples impacts environnementaux comme sociaux. Pour inverser la tendance, il convient de développer un modèle économique plus durable, notamment avec l’aide des entreprises. 🤝

De par leur secteur activité et leur taille, les organisations contribuent à la pollution (de l’air comme des sols), à l’épuisement des ressources naturelles et à la production massive de déchets. À l’origine de ces répercussions, elles figurent comme étant les principaux acteurs du changement. 

Mais en quoi consiste la transition écologique ? Comment les entreprises peuvent-elles contribuer à l’élaboration d’un nouveau modèle économique ? Greenly vous dit tout. 💬

mains de plusieurs personnes posées les unes sur les autres

🌱 Qu’est-ce que la transition écologique ?

Transition écologique, définition et objectifs 🎯

La transition écologique est née d’un constat : le modèle économique et social actuel n’est plus compatible avec les enjeux environnementaux auxquels nous faisons face. En effet, nos modes de production et de consommation sont à l’origine de :  

  • l’émission d’une forte quantité de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère ;
  • la disparition de la biodiversité ;
  • l’épuisement des ressources naturelles ;
  • la multiplication des catastrophes naturelles ;
  • le dépassement de six limites planétaires sur les neuf existantes.

Or, ce mode de vie qui prône la surexploitation et la surconsommation, contribue activement au réchauffement climatique et à la destruction progressive de notre planète. 🌎

En vue d’atteindre l’objectif fixé par l’Accord de Paris - qui est de limiter le réchauffement à + 1,5 °C d’ici 2050 -, la solution la plus efficace consiste à repenser en profondeur notre modèle de société afin d’associer développement économique et préservation de l’environnement. 

👉 Et il y a urgence ! D’après le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), ce seuil sera atteint aux alentours de 2030.

Pour entamer la transition écologique de la société, chacun d’entre nous doit adopter des actions concrètes pour réduire son empreinte environnementale et les injustices sociales qui en découlent. Autrement dit : citoyens, pays comme entreprises doivent entamer leur propre transition écologique pour permettre l’élaboration d’un modèle économique résilient et durable. ✅

Les trois transitions indispensables 👀

Une transition écologique réussie implique la transition obligatoire de trois grands secteurs : 

  • la transition énergétique, qui a pour objectif de délaisser les énergies fossiles polluantes et disponibles en quantité limitée (charbon, gaz naturel et pétrole) aux dépens des énergies renouvelables (solaire, éolienne, hydraulique et biomasse) ;
  • la transition industrielle, qui requiert une production locale, la mise en place d’une économie circulaire et de l’écoconception pour réduire son impact environnemental. En effet, ce secteur est à l’origine de près de 20 % des émissions de GES françaises ;
  • la transition agro-alimentaire, qui consiste à développer une forme d’agriculture durable et respectueuse de l’humain. En effet, le milieu agricole figure lui aussi parmi les secteurs plus polluants, puisqu’il est à l’origine de 24 % des émissions de GES dans le monde, de 80 % de la déforestation, ainsi que de la pollution des sols et de l’eau, pour ne citer qu’eux.

Néanmoins, la transition écologique de la société doit s’opérer à tous les niveaux. Elle devient ainsi une notion transversale englobant de nombreux domaines tels que le BTP, les transports, le climat, le développement durable ou encore la prévention des risques naturels. 🔥

ciment

👋 Quelles mesures peuvent adopter les entreprises pour contribuer à la transition écologique ?

Les entreprises de toutes les tailles et de tous les secteurs d’activité peuvent entamer leur propre transition écologique et par extension contribuer à celle de la société. Voici les principales mesures à appliquer pour se lancer dans cette démarche.

Engager son entreprise dans une démarche RSE ✅

Prendre en considération les enjeux environnementaux dans le fonctionnement d’une entreprise passe par la mise en œuvre d’une démarche volontaire de RSE (Responsabilité Sociétale des entreprises). Cette dernière inclut les principes du développement durable (environnemental, social et économique) dans la vision stratégique de l’entreprise. 👀

👉 L’objectif étant d’être une entreprise respectueuse de l’environnement, d’avoir un impact positif sur la société, et d’être économiquement viable.

Pour y parvenir, l’entreprise doit cibler les leviers afin d’élaborer un plan d’action selon la taille de l’entreprise, son secteur, ses objectifs ou encore ses contraintes. À ce titre, tous les aspects de l’activité sont concernés (énergie, transports, déchets, etc.). 🔎

Choisir un fournisseur d’électricité verte ⚡️

Réduire la consommation d’énergie de son entreprise figure comme l’une des mesures les plus efficaces pour contribuer à la transition écologique et énergétique. Cela passe par des bons gestes quotidiens, mais surtout pas une bonne isolation du bâtiment. 

👀 Bon à savoir : la toiture, les fenêtres et le système de chauffage sont les principales sources de déperditions thermiques. 

Au-delà de faire des efforts quant à sa consommation, l’activité en question peut se tourner vers une offre d’électricité verte - qui se multiplie pour faire face à l’urgence climatique actuelle. De nombreux fournisseurs s’attaquent à réduire la dépendance française envers les énergies fossiles (qui sont totalement importées) en se tournant vers les énergies renouvelables non polluantes. ☀️

Cependant, réaliser la transition énergétique de son activité nécessite la réalisation d’un audit énergétique complet. Cet état des lieux est le point de départ pour définir des objectifs de réduction, déterminer des pistes d’amélioration et impliquer l’ensemble des parties prenantes.

Électrifier sa flotte de véhicules 🚗

Étant l’un des secteurs les plus polluants en France - il est à l’origine de 30 % des émissions de GES de l’Hexagone -, les transports doivent impérativement effectuer leur transition écologique. À ce titre, la flotte de véhicules de l’entreprise doit être bas-carbone, c’est-à-dire électrique ou fonctionnant à l’hydrogène. 

Au-delà de limiter les émissions carbone, l’électrique réduit les nuisances et améliore la qualité de l’air, protégeant ainsi notre santé. 🩺

Électrifier sa flotte de véhicules est une chose, l’entreprise a également l’opportunité d’inciter ses employés à emprunter les transports en commun, les vélos en libre-service, voire le covoiturage. En effet, les déplacements domicile-travail représentent 72,8 % des trajets, alors même qu’en 2020, les émissions issues des voitures des particuliers s’élevaient à 53,5 %.

Le Forfait Mobilités durables (FMD) est une solution pour encourager les salariés vers l’éco-mobilité. À destination des salariés du secteur privé et des agents de services publics, cette aide permet à l’employeur de prendre leurs frais de transport en charge - tout ou en partie. Elle peut aller jusqu’à 800 € par an et par salarié.

✍️ À noter : cette aide financière est cumulable avec la prise en charge obligatoire par l’employeur de 50 % du prix des titres d’abonnement de transport des salariés.

Écoconcevoir ses produits et services 🛠️

La chaîne d’approvisionnement est le premier poste d’émission de gaz à effet de serre d’une entreprise. C’est pourquoi l’écoconception est à considérer pour réduire son empreinte carbone. Cette démarche implique de limiter l’impact environnemental d’un produit tout en conservant les mêmes fonctionnalités. L’ensemble du cycle de vie est ainsi concerné : 

  • l’extraction des matières premières ;
  • la production ;
  • la distribution ;
  • l’utilisation du produit ;
  • la fin de vie.

Cela passe par l’optimisation du processus de fabrication et par la mise en place d’actions écologiques. Plusieurs axes d’amélioration possibles : 

  • s’approvisionner en matières premières en passant par un circuit de proximité ;
  • réduire, voire supprimer l’emballage ;
  • améliorer la réparabilité du produit ;
  • utiliser des matériaux recyclables et durables pour faciliter son recyclage.

Sensibiliser ses parties prenantes 🤝

La transition écologique passe aussi par des écogestes quotidiens de la part des salariés. Via des affichages dans les bureaux ou une lettre d’information par mail, la direction peut indiquer les nouvelles habitudes écologiques à appliquer le plus rapidement possible. Plusieurs possibilités : 

  • imprimer recto verso pour limiter l’usage de papier ;
  • éteindre les lumières des pièces inutilisées et remplacer les ampoules par des LED ;
  • arrêter les postes de travail en fin de journée (en effet, un ordinateur fixe consomme quand même de l’électricité, même s’il est en veille) ;
  • trier les déchets et se servir de la vaisselle réutilisable ;
  • maintenir la température intérieure à 19 °C ;
  • éviter le gaspillage alimentaire.

Du côté des fournisseurs, l’entreprise peut s’atteler à décarboniser l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement. Après avoir mené une analyse complète de sa supply chain, l’entreprise peut choisir d’engager ses fournisseurs dans cette démarche vertueuse ou au contraire, se séparer d’eux pour se tourner vers des acteurs engagés envers l’environnement. 

Close
youtube screenshot

🔎 Pourquoi effectuer la transition écologique de son activité ?

Répondre et devancer la réglementation française ⚖️

Dans l’optique d’accélérer la transition écologique du pays, le gouvernement français a inscrit ses engagements dans plusieurs textes, dont la loi Climat et résilience de 2021. 

Cette réglementation engage la France à diminuer ses émissions totales de 40 % d’ici 2030, puis de 75 % d’ici 2050. Comment ? En accélérant la transition écologique dans tous les domaines de notre quotidien.📉

On trouve également la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) du 10 février 2020 ou encore la loi énergie-climat du 8 novembre 2019 - qui implique la sortie des énergies fossiles ou encore la lutte contre les passoires thermiques.

Prendre en considération les attentes des salariés 💬

À l’heure où l’urgence climatique est de mise, 78 % des salariés souhaitent intégrer une entreprise engagée. Par ailleurs, 88 % des employés estiment que la transition écologique est un sujet important dans leur entreprise, 36 % d’entre eux le considèrent même comme étant prioritaire. [Étude CSA] 👋

Une fois en poste, ce sont 68 % des salariés qui souhaitent être formés aux enjeux de la transition écologique au sein de leur entreprise.

👉 De fait, l’engagement d’une entreprise dans la transition écologique renforce son attractivité et devient un véritable argument de recrutement.

Répondre aux exigences des consommateurs 💥

La préoccupation environnementale n’est pas en reste du côté des consommateurs. Selon une étude EY en date de 2021, 61 % des Français prennent en compte les critères de développement durable dans leur décision d’achat. 👍

Toujours selon cette étude, les principales préoccupations des consommateurs s’illustrent par : 

  • la lutte contre le changement climatique (44 %) ;
  • la préservation de la biodiversité (36 %) ;
  • la préservation des océans (31 %).

Enfin, une étude OpinionWay et Oney, révèle que 90 % des consommateurs attendent un engagement environnemental clair de la part des entreprises, pour qu’elles les aident à mieux consommer.

👋 Le constat est sans appel : ne pas entamer la transition écologique de son activité revient à se tirer une balle dans le pied.

Réaliser des économies financières 💰

Au-delà d’agir pour la protection de l’environnement, l’entreprise qui s’engage dans sa transition écologique bénéficie d’économies financières non négligeables. En effet, bien que les améliorations à apporter au fonctionnement de l’entreprise impliquent des coûts supplémentaires, ces derniers sont largement amortis sur le long terme.

👉 À titre d’exemple : le fait d’acheter le strict nécessaire, de réduire ses consommations d’eau et d’énergie ou encore d’agir sur les transports sont sources de réduction des coûts.

👍 Entamez la transition écologique de votre entreprise avec Greenly !

Ces avantages vous font de l’œil ? Afin d’en profiter, il est nécessaire d’entamer la transition écologique de votre entreprise. Avant de mettre en œuvre des mesures de réduction des émissions, il convient de réaliser le bilan carbone de votre activité avec Greenly.

Pour vous aider dans votre décision, profitez d’une démo gratuite et sans engagement de notre outil. 🔥

Homme souriant
Logo coloré "time to change"

Green-Tok, la newsletter consacrée à la révolution climatique

On fait le bilan de l'actualité green une fois par mois (ou plus si on trouve des choses intéressantes à vous raconter)

Plus d’articles

Entreprise
Peinture verte

Tout savoir du greenwashing

Ines Gendre
Par
Ines Gendre

Le greenwashing consiste à promouvoir une image de marque plus écologique qu'elle ne l'est en réalité. Mais que faut-il absolument savoir à son sujet ?

RSE