Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base.

Accueil
Greenlyhttps://images.prismic.io/greenly/43d30a11-8d8a-4079-b197-b988548fad45_Logo+Greenly+x3.pngGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
GreenlyGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
Descending4
Home
1
Blog
2
Category
3
French Tech / Next40/120 : l'indispensable bilan carbone
4
Blog...French Tech / Next40/120 : l'indispensable bilan carbone

French Tech / Next40/120 : l'indispensable bilan carbone

Entreprise
Bilan Carbone
quatre personnes montrant leur joie devant un ordinateur
La dernière promotion de la French Tech vient d’être dévoilée. Quels sont les critères de sélection à respecter ? Comment Greenly peut vous aider dans cette démarche ? On vous dit tout.
Entreprise
2023-02-23T00:00:00.000Z
fr-fr
quatre personnes montrant leur joie devant un ordinateur

Aujourd’hui, les start-up qui aspirent à intégrer la French Tech ne peuvent plus faire l’impasse sur leur bilan carbone. Devenu l’un des critères de sélection de la promotion 2023 de Next40/120, le bilan GES est la première étape dans la transition écologique des entreprises. ✅

Que faut-il savoir sur ce mouvement ? Comment faire partie des lauréats ? Quelles sont les entreprises qui composent la promo de cette année 2023 ? 🎉

👋 Qu’est-ce que la French Tech ?

Créée à l’initiative du gouvernement français, la Mission French Tech est chargée de soutenir le développement des start-up. Cette initiative repose sur le fait que ces entreprises à fort potentiel génèrent de la valeur économique et de l’emploi, deux avantages à exploiter. 🤝

La Mission French Tech est ainsi à l’origine d’un écosystème vertueux comprenant notamment : 

  • la French Tech, un mouvement lancé fin 2013 mettant en valeur les start-up qui contribuent à la réindustrialisation de la France propre et décarbonée. L’objectif ? Faire de la France l’un des pays les plus attractifs au monde pour les start-up souhaitant se déployer à l’international ;
  • Next40/120, un programme d’accompagnement de l’État lancé en 2019. Ce dernier récompense les start-up françaises les plus performantes et les plus aptes à devenir des leaders technologiques de rang mondial. Dans le détail, Next40 distingue les 40 start-up les plus performantes de la French Tech, tandis que Next120 élit celles à fort potentiel.

Ainsi, ces mouvements s’adressent aux entrepreneurs tech en devenir, aux start-up déjà lancées, mais également aux acteurs qui soutiennent les entreprises dans la création et le développement de leur activité (investisseurs, décideurs, ingénieurs, médias, développeurs, etc.).

✍️ À noter : à ce jour, le réseau français de la French Tech s’étend à 13 capitales, 43 communautés en France et de 63 communautés implantées dans près de 100 villes du monde.

Close
youtube screenshot

📝 Quels sont les critères de sélection à respecter ?

Répondre aux critères de performance économique 💰

Le programme Next40/120 sélectionne les start-up selon des critères de performance économique. Dans le détail : 

  • intégrer la French Tech Next 40 en 2023 requérait d’être une licorne française non cotée en bourse - c’est-à-dire une start-up tech créée il y a moins de dix ans, dont la valeur a dépassé le milliard de dollars. Si ce n’est pas le cas, la start-up devait avoir réalisé une levée de fonds de 100 millions d’euros minimum entre 2020 et 2022 ;
  • intégrer la French Tech 120 en 2023 impliquait d’avoir levé au moins 40 millions d’euros minimum entre 2020 et 2022 ou de justifier d’une hypercroissance de ses revenus. Le chiffre d’affaires du dernier exercice fiscal clôturé devait s’élever à 10 millions d’euros et l’entreprise devait témoigner d’une croissance d’au moins 25 % sur les trois derniers exercices clôturés.

Ces critères particulièrement exigeants témoignent de la confiance qu’accordent les clients et les investisseurs aux start-up.

Intégrer les enjeux environnementaux 🌳

Au-delà de la performance économique, les entreprises candidates à la French Tech doivent prendre en considération les enjeux relatifs à la transition écologique dans leur développement. Dès lors, elles doivent être en mesure de démontrer leur engagement environnemental via la mise en œuvre d’actions vertueuse et la réalisation obligatoire d’un bilan carbone d’ici la fin de l’année 2023. 🌱

Pour rappel, un bilan carbone consiste à quantifier les émissions de gaz à effet de serre (GES) émises par une entreprise sur une année. Pour une analyse complète, la prise en compte des trois scopes, s’avère nécessaire : 

  • le scope 1, qui englobe les émissions directes liées à l’activité de l’entreprise ;
  • le scope 2, qui désigne les émissions indirectes provenant de la production d’électricité, de la chaleur ou de la vapeur importée permettant le bon fonctionnement de l’activité ;
  • le scope 3, qui renvoie aux émissions issues de la chaîne de valeur complète de l’entreprise. Il s’agit de la source d’émission la plus importante, puisqu’elle est à l’origine de 70 % des émissions de GES des industriels et de 80 % de l'empreinte carbone du secteur des biens de consommation.

Sur les 120 start-up de la promotion 2023, plus de la moitié des lauréats ont réalisé un bilan carbone, dont 92 % des bilans ont intégré le scope 3 - obligatoire dans le bilan GES depuis le 1er janvier 2023.

👉 À noter : il s’agit de la première promotion à intégrer les engagements sociaux et environnementaux. Cette nouvelle exigence coïncide avec l’engagement pour la sobriété et la transition énergétique pris par le mouvement French Tech (auquel Greenly adhère). 

S’engager en matière de parité, d’inclusion et de la diversité 💪

Dernier critère et pas des moindres, les start-up candidates doivent s’engager pour plus de parité. Pour ce faire, elles doivent partager leur index d’égalité femmes/hommes, ainsi que des propositions d’actions d’amélioration. 📑

Ce point fait suite à la mise en œuvre du Pacte Parité en mai 2022 composé de cinq engagements : 

  • l’atteinte d’un seuil minimal de 20 % de femmes siégeant au board de l’entreprise d’ici 2025, puis de 40 % d’ici 2028 ;
  • la formation de l’ensemble des managers sur les enjeux de la diversité et de la lutte contre les discriminations et le harcèlement ;
  • la publication de fiches de postes s’adressant aussi bien aux profils féminins que masculins ;
  • l’élaboration d’une équipe paritaire de représentants et représentantes parlant au nom de l’entreprise, que ce soit en interne qu’en externe ;
  • la mise en place d’un accompagnement spécifique pour chaque salarié au retour de son congé parental.

Enfin, dans le courant du premier semestre 2023, les start-up doivent réaliser un travail collectif animé par la Mission French Tech à propos de l’inclusion et de la diversité.

deux femmes se serrant la main

🎉 Quelle est la promotion 2023 de la French Tech Next40/120 ?

Les lauréats 🥇

Annoncée le 19 février 2023, la quatrième promotion de la French Tech est composée d’entreprises issues des secteurs qui s’intègrent dans le quotidien des Français : 

  • de la Foodtech-Agritech ;
  • de la Greentech ;
  • de la Traveltech ;
  • du Telecom ;
  • de la Spacetech ;
  • du Retail ;
  • de la Fintech-Assuretech ;
  • de la Mobility ;
  • de l’Entertainment-Culture ;
  • de l’Electronique et de la robotique ;
  • de la Martech-Adtech ;
  • du HR ;
  • de l’Edtech-Formation ;
  • de la Data-IA-cyber-cloud ;
  • de la Healtech-Biotech-Medtech ;
  • du Hardware-IOT ;
  • de la Construction Tech-Proptech.

D’après les résultats d’un sondage IFOP en janvier 2022, trois Français sur cinq (soit 62 %) utilisent au moins une fois par mois un service proposé par une start-up issue du palmarès Next40/120.

👉 Au total, les start-up lauréates justifient de 11,3 milliards d’euros de revenus cumulés en 2022 - contre 9,5 milliards d’euros en 2021 - et de 31 400 emplois directs en France.

Un accompagnement à la clé 🤝

Au-delà de bénéficier d’une large visibilité, les lauréats de cette année obtiennent un an d’accompagnement dédié opéré par la Mission French Tech. Le suivi comporte quatre grands axes : 

  • l’attribution d’un start-up manager dédié, qui contribue au succès des entreprises. L’interlocuteur accompagne les entreprises sur leurs enjeux prioritaires (à l’image du développement international, du financement, des enjeux réglementaires ou du recrutement) et les incluent dans le réseau des « Correspondants French Tech » ;
  • une visibilité renforcée grâce à des opérations d’influence et de communication, ainsi qu’une présence dans des délégations officielles en France et à l’étranger ;
  • un accompagnement spécifique sur les enjeux réglementaires, permettant d’assurer un cadre juridique français favorable au bon développement des start-up ;
  • des événements de partages d’expériences sur différents enjeux clés.

👋 Une récompense qui a démontré son efficacité lors des trois éditions précédentes. En effet, 93 % des start-up accompagnées en 2022 jugent que l’accompagnement a constitué un véritable atout dans le développement de leur activité.

une main pointant du doigt une feuille avec des statistiques en hausse

Une promotion qui s’inscrit dans les objectifs France 2030 🎯

Avec le plan France 2030, le gouvernement démontre l’ambition de transformer durablement les secteurs clés de l’économie (énergie, automobile, espace ou aéronautique) en répondant aux défis écologiques et d’attractivité. 👀

Le plan vise dix objectifs :

  • produire des petits réacteurs nucléaires, innovants et avec une meilleure gestion des déchets d’ici 2035 ;
  • devenir le leader de l'hydrogène vert et des énergies renouvelables en 2030 ;
  • décarboner l’industrie ;
  • produire près de 2 millions de véhicules électriques à zéro émission carbone à l’horizon 2030 ;
  • construire le premier avion bas-carbone d’ici 2030 ;
  • engager la troisième révolution agricole avec une alimentation saine, durable et traçable ;
  • produire des biomédicaments ;
  • soutenir les technologies immersives et la réalité virtuelle ;
  • prendre part à la nouvelle aventure spatiale ;
  • explorer les fonds marins.

Doté d’un budget de 54 milliards d’euros, le plan soutient l’innovation technologique jusqu’à son industrialisation. L’objectif étant de positionner la France comme leader « du monde de demain ». À ce titre, il est prévu de consacrer 50 % des dépenses du plan à la décarbonation de l’économie et 50 % des dépenses du plan à des acteurs émergents, écoresponsables et porteurs d’innovation. 👍

Une large part de la promotion French Tech 2023 participe ainsi « au renforcement de son excellence technologique et à la réindustrialisation » de la France. Innovantes et ambitieuses, les start-up sélectionnées contribuent à l’atteinte de certains des objectifs de France 2030, notamment : 

  • l’accélération de la production de véhicules électriques en France ;
  • la décarbonation de l’aviation ;
  • le développement de l’alimentation durable ;
  • l’expansion du secteur spatial ;
  • l’augmentation de la production de biomédicaments et de dispositifs médicaux innovants.

👀 À titre d’information : depuis octobre 2021, France 2030 a permis le financement de 1 500 projets.

des personnes travaillant chacune sur leur ordinateur autour d'une table

🌿 Pourquoi faire confiance à Greenly ?

Le bilan carbone, un outil devenu incontournable ✅

Devenue un critère de sélection pour la promotion French Tech 2023, le bilan carbone est devenu un outil incontournable. En effet, comment réduire les émissions de gaz à effet de serre nécessaire dans l’atteinte des objectifs climatiques sans les quantifier au préalable ? 🤔

N’oublions pas que les émissions engendrées par nos activités sont la principale cause du réchauffement climatique. Dès lors, pour les experts du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), limiter le réchauffement climatique à + 1,5 °C d’ici 2050 implique de réduire de 50 % nos émissions d'ici 2030 et de 80 % d'ici 2040 par rapport à 2019.

D’autant que le bilan GES (ou BEGES) constitue une obligation réglementaire pour les structures suivantes : 

  • les entreprises de plus de 500 salariés ;
  • les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants ;
  • les services de l'État ;
  • les établissements publics de plus de 250 personnes.

Certains de nos clients font partie des lauréats 🏆

Face à l’urgence climatique à laquelle nous faisons actuellement face, Greenly met tout en œuvre pour démocratiser et simplifier la réalisation du bilan carbone. Et notre implication est aujourd’hui récompensée ! 🎉

Avec plus de 800 entreprises nous ayant fait confiance, nous sommes fiers de voir certains de nos clients intégrer la promotion 2023 de la French Tech, à l’image de :  

  • PayFit dans la catégorie HR ;
  • ManoMano dans la catégorie Retail ;
  • EcoVadis dans la catégorie Data-IA-cyber-cloud ;
  • Qonto dans la catégorie Fintech-Assurtech.

Alors pourquoi nous confier votre bilan carbone ?

Notre solution bilan carbone est ludique, complète et sur-mesure 💯

Chez Greenly, nous avons à cœur d’accompagner nos clients tout au long du processus. Au-delà de profiter d’un expert climat dédié pour réaliser leur bilan carbone sur-mesure, les entreprises qui nous font confiance bénéficient d’une plateforme ludique et simple à prendre en main.

Vous hésitez encore ? Réservez une démo gratuite et sans engagement de notre outil avec l’un de nos experts. Peut-être ferez-vous partie de la prochaine promotion French Tech ! 👋

Plus d’articles

Tout voir
une équipe s'encourageant en se tapant dans les mains
Par
Justine Dumont

Diag Décarbon'Action : le guide pour tout comprendre en 2023

Le Diag Décarbon'Action a pour vocation de rendre le Bilan Carbone® plus abordable. Quel est le montant de cette aide ? Qui peut en bénéficier ? Comment se faire accompagner par Greenly ?

Entreprise
Bilan Carbone
une personne tenant une carte bancaire à la main
Par
Ines Gendre

Le guide des achats responsables en 2024

Une politique d’achats responsables est une stratégie d’achat, visant à minimiser ses impacts environnementaux et sociétaux. Explications.

Entreprise
Ambition net zero