Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Accueil
Greenlyhttps://images.prismic.io/greenly/43d30a11-8d8a-4079-b197-b988548fad45_Logo+Greenly+x3.pngGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
GreenlyGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
Descending4
Home
1
Blog
2
Category
3
Tout comprendre sur le concept de durabilité
4
Blog...Tout comprendre sur le concept de durabilité

Tout comprendre sur le concept de durabilité

Entreprise
Ambition net zero
plante verte avec des feuilles
Employé par tous les États et par les entreprises, que signifie véritablement le concept de durabilité considéré comme indispensable en cette période d’urgence climatique ?
Entreprise
2023-11-17T00:00:00.000Z
fr-fr
plante verte avec des feuilles

« Entreprise durable », « produits durables », autant d’expressions de plus en plus courantes pour désigner une infrastructure ou des marchandises respectueuses de l’environnement. 

Certes, la durabilité est considérée comme un impératif pour façonner un avenir plus résilient et respectueux de l’environnement, mais savez-vous réellement ce qui se cache derrière ce concept ?

Greenly fait le point sur ce concept parfois utilisé à tout bout de champ.

Qu’est-ce que la durabilité ?

Durabilité, définition 

Le concept de durabilité a été défini en 1987 dans le rapport Brundtland comme étant : 

La satisfaction des besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins.

Autrement dit, la durabilité consiste à trouver un équilibre entre les aspects économiques, sociaux et environnementaux pour : 

  • garantir le bien-être et répondre aux besoins fondamentaux des générations actuelles et futures ;
  • assurer la croissance économique et sociale, tout en protégeant les écosystèmes naturels.

👉 À titre d’information : en écologie, le terme de durabilité désigne l’équilibre d’une espèce avec les ressources de son environnement.

Durabilité VS développement durable

La durabilité et le développement durable sont deux concepts intimement liés - voire confondus. Pourtant, certains éléments permettent de les distinguer.

La durabilité est un objectif à atteindre pour limiter les effets négatifs de l’action humaine sur l’environnement et éviter la pénurie des ressources naturelles. Des solutions doivent alors être trouvées : c’est là que la science entre en jeu.

Apparue comme étant un domaine de recherche à part entière au début du 21e siècle, la science de la durabilité

S'intéresse aux interconnexions complexes entre les systèmes naturels, sociaux et techniques, et à la manière dont ces interactions affectent, dans le temps et l'espace, les systèmes de maintien de la vie sur la planète, le développement socio-économique et le bien-être humain.

👉 En impliquant différents acteurs et en couvrant diverses activités, la science est en mesure de déterminer les meilleures mesures à implémenter pour créer une société durable.

L’équilibre des trois formes de durabilité constitue la définition même du développement durable. En l’état, le développement durable désigne une stratégie de croissance économique axée sur les aspects environnementaux et sociaux. 

Il s’agit donc de la mise en œuvre d’actions concrètes, comme en attestent L’agenda 2030 et les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies.

Close
Objectifs développement durable

Quelles sont les trois dimensions de la durabilité ?

La durabilité est le résultat de trois dimensions interdépendantes. Quelles sont-elles ?

La durabilité économique

Pour garantir la durabilité économique, les richesses engendrées par la croissance économique doivent : 

  • être équitablement réparties et investies ;
  • ne pas nuire aux ressources naturelles.
En l’état, il s’agit de créer de la valeur à long terme tout en minimisant les impacts négatifs sur la société et l’environnement. 

👉 Cela passe par des investissements responsables, des pratiques commerciales éthiques ou par le développement d’innovations orientées vers le développement durable.

La durabilité environnementale

Ce second pilier désigne la gestion respectueuse et rationnelle des ressources offertes par la nature.

Les ressources naturelles n’étant pas inépuisables, nous devons les préserver et minimiser les impacts négatifs sur l’écosystème. Le jour du dépassement constitue donc un indicateur précieux attestant de notre utilisation abusive des ressources naturelles. Il désigne la date à laquelle l’humanité a consommé toutes les ressources que la planète est en capacité de régénérer en une année. 

👉 Chaque année, nous utilisons plus de ressources que ce que la nature est en mesure de produire. Pour preuve : le jour du dépassement 2023 est fixé au 2 août et celui de la France au 5 mai. 

Or, sans ressources naturelles, la survie de l’être humain est compromise. Plusieurs solutions : 

  • réduire les émissions GES ;
  • préserver la biodiversité ;
  • limiter les consommations d’eau et d’énergie ;
  • se passer des énergies fossiles (charbon, gaz naturel et pétrole) au profit des énergies renouvelables (hydraulique, solaire, photovoltaïque, etc.) ;
  • écoconstruire les bâtiments avec des matériaux durables notamment.

La durabilité sociale

Enfin, la durabilité sociale consiste à impliquer les citoyens dans la création d’un avenir durable.

Individus, communautés et cultures doivent améliorer leur qualité de vie de manière équitable, respectueuse de l’environnement et avec une certaine justice sociale. Ce troisième pilier s’illustre par :

  • de bonnes conditions de travail ;
  • un accès à l’éducation et aux soins de santé ;
  • l’égalité des sexes ;
  • la promotion de la diversité et de l'inclusion.
Close
feuilles

Quels sont les deux principaux objectifs de la durabilité ?

Atténuer le réchauffement climatique

La durabilité s’avère indispensable pour limiter les effets néfastes qu’engendre la société sur l’environnement. 

À l’heure actuelle, les activités humaines sont responsables du réchauffement climatique, de la disparition de la biodiversité, de l’épuisement des ressources naturelles ou de la création d’un septième continent de plastique situé dans l'océan Pacifique.

Pour limiter les conséquences de l’action humaine et limiter le réchauffement climatique, nous devons respecter l’objectif de l’Accord de Paris - lequel ambitionne de limiter le réchauffement à + 1,5 °C d’ici la fin du siècle. Pour y parvenir, nous devons viser la neutralité carbone d’ici 2050 en réduisant nos émissions de gaz à effet de serre (GES).

Il semble inenvisageable de contribuer à l’action collective sans intégrer le concept de durabilité dans nos pratiques.

Protéger les ressources naturelles

Notre économie actuelle est fondée sur le postulat que toutes les ressources naturelles sont disponibles de manière illimitée. Fort heureusement, les mentalités commencent à évoluer et la transition écologique de la société commence à porter ses fruits.

Le dépassement de 6 des 9 limites planétaires prouve que nos modes de fabrication et de consommation sont incompatibles avec l’atteinte de l’objectif de l’Accord de Paris présenté précédemment. Chaque limite dépassée menace l’équilibre des systèmes nous rapprochant d’un point de bascule.

👉 À date, les seuils critiques ont été atteints pour le changement climatique, l’érosion de la biodiversité, la perturbation des cycles biogéochimiques de l’azote et du phosphore, le changement d’usage des sols, le cycle de l’eau douce et l’introduction d’entités nouvelles dans la biosphère.

États, entreprises et citoyens ont pris conscience que chacune de leur action a un impact sur l’environnement. Ce faisant, ils adoptent progressivement des pratiques durables pour mieux gérer les ressources et assurer leur disponibilité aux générations futures.

Cela consiste notamment à : 

  • limiter l’usage de ressources non renouvelables et polluantes - à l’image des métaux précieux qui composent nos smartphones, les énergies fossiles ou les métaux ;
  • protéger nos écosystèmes en luttant contre l’artificialisation des sols, la déforestation, etc. ;
  • se détourner de l’agriculture intensive au profit d’une agriculture biologique ou durable aux méthodes respectueuses de l’environnement (la rotation des cultures par exemple).
À noter : dans leur sixième rapport, les experts du GIEC réclament la diminution de notre consommation de charbon, de pétrole et de gaz naturel, de 95 %, 60 % et de 40 % en 2050 par rapport à 2019.

Qu’est-ce qu’une entreprise durable ?

Une entreprise ayant conscience de son rôle envers la société

Une entreprise durable est une structure qui intègre les trois dimensions de la durabilité (environnementale, économique et sociale), tout en garantissant sa viabilité à long terme.

Ainsi, une entreprise durable est une entreprise qui : 

  • garantit le bien-être de ses parties prenantes (en offrant de bonnes conditions de travail et des salaires adaptés, par exemple) ;
  • génère et utilise son argent de manière durable pour garantir sa pérennité, tout en protégeant l’environnement (réduire les coûts de conception des produits en réduisant l’utilisation d’emballage par exemple) ;
  • prend en compte l’environnement dans son fonctionnement et ses prises de décision (écoconception des produits et services, réduction des émissions de GES suite au bilan carbone, etc.).

Trois étapes pour intégrer le concept de durabilité au sein de son entreprise

Pour garantir une croissance économique durable, toute entreprise doit adopter des pratiques respectueuses de l’environnement et de la société.

La Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) traduisent cet engagement. Ce faisant, l’élaboration d’une stratégie de durabilité repose sur plusieurs étapes : 

  • l’évaluation de son impact : avant d’adopter des pratiques durables, toute entreprise désireuse de s’engager doit mesurer ses émissions de GES en réalisant son bilan carbone ;
  • inclure la durabilité dans chaque prise de décision, dans l’ADN et dans la culture de l’entreprise ;
  • sensibiliser et engager ses parties prenantes (fournisseurs comme collaborateurs) à adopter des pratiques plus durables et éthiques.

👉 Au-delà de créer de la valeur à long terme, la durabilité des entreprises permet de réduire les risques et les coûts, d’améliorer l’image de marque et d’attirer les investissements.

Close
cover youtube

Quelques exemples de bonnes pratiques

Au niveau environnemental, plusieurs actions peuvent être mises en place : 

  • réduire la consommation d’énergie (acheter des équipements économes en énergie, se tourner vers les énergies renouvelables, etc.) ;
  • améliorer la gestion des déchets (promouvoir le recyclage, suivre le concept 3R, diminuer l’usage de plastique à usage unique, réemployer les ressources, améliorer la gestion des déchets dangereux, etc.) ;
  • changer les modes de consommation (se fournir en produits locaux et de saison, réduire sa consommation de viande, etc.) ;
  • écoconcevoir les produits (c’est-à-dire réduire son impact environnemental tout au long de sa conception) ;
  • privilégier l’usage de modes de transport alternatifs à la voiture individuelle (transports en commun, mobilités douces, etc.) et optimiser les déplacements liés aux livraisons.

Concernant la dimension sociale, une entreprise peut : 

  • améliorer la qualité des espaces de travail et aménager les horaires de travail pour améliorer le bien-être de ses collaborateurs ;
  • réviser les rémunérations de ses parties prenantes et réduire les inégalités ;
  • s’assurer du respect des droits humains tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

👉 À noter : l’effondrement du Rana Plaza en 2013 - une usine de production située au Bangladesh qui abritait des ouvriers de plusieurs marques internationales de vêtements - a provoqué la mort de 1 200 personnes. Cette catastrophe est à l’origine du devoir de vigilance, lequel constitue une obligation pour certaines entreprises.

Entamez la transition écologique de votre entreprise

Contribuez à l’effort collectif de lutte contre le réchauffement climatique en réalisant le bilan carbone de votre activité. Ciblez les principaux postes de pollution et déterminez les principaux leviers d’action.

Découvrez la plateforme Greenly lors d’une démo 100 % gratuite et sans engagement.

Plus d’articles

Tout voir
des images de calculatrice
Par
Ines Gendre

Empreinte carbone : définition, calcul et réduction

L'empreinte carbone est un outil permettant d'évaluer le niveau d'émissions de gaz à effet de serre (GES) générées. Mais que faut-il savoir à son sujet ?

Entreprise
Bilan Carbone
une équipe s'encourageant en se tapant dans les mains
Par
Justine Dumont

Diag Décarbon'Action : le guide pour tout comprendre en 2023

Le Diag Décarbon'Action a pour vocation de rendre le Bilan Carbone® plus abordable. Quel est le montant de cette aide ? Qui peut en bénéficier ? Comment se faire accompagner par Greenly ?

Entreprise
Bilan Carbone