Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Accueil
Greenlyhttps://images.prismic.io/greenly/43d30a11-8d8a-4079-b197-b988548fad45_Logo+Greenly+x3.pngGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
GreenlyGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
Descending4
Home
1
Blog
2
Category
3
Le top 5 de la collecte des déchets
4
Blog...Le top 5 de la collecte des déchets

Le top 5 de la collecte des déchets

Green Actu’
Réchauffement climatique
photo en noir et blanc montrant plusieurs poubelles dans la rue
En France, la collecte des déchets s’effectue régulièrement pour faire face à la production d’une importante quantité d’ordures. Quels sont les 5 déchets les plus ramassés ?
Green Actu’
2023-04-21T00:00:00.000Z
fr-fr
photo en noir et blanc montrant plusieurs poubelles dans la rue

Malgré la production de 315 millions de tonnes de déchets en 2020, la France peut se satisfaire de sa filière de tri particulièrement développée. Le hic ? Malgré la régularité de la collecte des déchets, seuls 48 millions de tonnes de détritus ont été envoyées vers les installations de traitement des déchets ménagers et assimilés (DMA). 🏭

Pourtant, les déchets peuvent être nocifs pour la santé humaine, la biodiversité et l’environnement - notamment ceux placés en déchèterie ou incinérés. Alors, quels sont les cinq déchets les plus souvent collectés ? Comment réduire leur production ? Greenly vous dit tout. 💬

🗑️ Que faut-il savoir sur la collecte des déchets ?

La collecte des déchets, définition 👀

La collecte des déchets consiste à récolter et à trier selon leur nature, les ordures que les habitants déposent dans des points de collecte dédiés (poubelles, conteneurs installés sur la chaussée, commerces pour certains objets ou déchèteries). Selon l’article L.541-1-1 du Code de l’environnement, cette pratique se définit comme :

Toute opération de ramassage des déchets en vue de leur transport vers une installation de traitement des déchets.

Ce service est réalisé par trois types d’organisations : 

  • le service public, qui s’occupe de collecter les déchets ménagers et assimilés (DMA) selon trois types de flux : les ordures ménagères résiduelles, les déchets collectés de manière séparée selon le matériau ou la nature et les déchets collectés en déchèteries ;
  • les entreprises productrices de déchets (DAE), qui doivent organiser leur collecte et leur acheminement vers les sites de traitement et d’élimination ;
  • les filières REP, qui appliquent le principe de responsabilité élargie du producteur.

👉 Une fois récupérés, les déchets sont acheminés vers des centres de traitement pour être recyclés, traités, valorisés ou réemployés sous d’autres formes.

Les principaux modes de collecte 🚛

La collecte des déchets dépend de la nature des ordures et du mode de ramassage : 

  • la collecte en porte-à-porte, qui nécessite le passage de camions-poubelles - lors d’un circuit de collecte prédéfini - pour enlever les déchets triés dans les poubelles placées devant le domicile des habitants ;
  • la collecte souterraine pneumatique, qui consiste à enlever les déchets déposés dans des contenants installés sur la chaussée via un système d’aspiration par la terre - des tuyaux souterrains ;
  • la collecte en point apport volontaire (PAV), qui incite un individu à trier ses déchets dans un point de tri spécifique proche de son domicile et accessible à l’ensemble de la population (conteneurs directement posés sur le sol, colonnes enterrées ou semi-enterrées, etc.).

La quantité d’ordures produites en France en 2020 🇫🇷

Selon les chiffres-clés de d’ADEME publiés en 2023, la France a produit 315 millions de tonnes en 2020 dont : 

  • 48 millions de tonnes de déchets ont été envoyées vers les installations de traitement des déchets ménagers et assimilés ;
  • 14,5 millions de tonnes de déchets non dangereux non minéraux ont été incinérées en bénéficiant du dispositif de récupération d’énergie ;
  • 17,4 millions de tonnes de déchets non dangereux non inertes ont été reçues dans les installations de stockage.

Selon Eurostat, en 2020, chaque Français a produit 496 kg de déchets ménagers. Les activités économiques ont quant à elles été à l’origine de 281 millions de tonnes de déchets (la construction étant le grand gagnant avec 213 millions de tonnes). 

👉 La production d’une telle quantité de déchets provoque l’augmentation des coûts de gestion (collecte, transport, tri, élimination et valorisation) et des dommages causés tant à l’environnement que sur la santé humaine.

Close
youtube screenshot

🔎 Quels sont les 5 déchets les plus fréquemment collectés ? 

Les déchets alimentaires et végétaux 🍃

Les déchets alimentaires englobent les restes de repas, les épluchures, les fruits et légumes abîmés, etc. Selon l’ADEME, ils représentent 30 kg des déchets annuels de chaque Français dont 7 kg de produits alimentaires encore emballés. Un gaspillage particulièrement important (10 millions de tonnes de produits par an en France) qui contribue à l’épuisement des ressources naturelles et au réchauffement climatique. ❌

Les déchets végétaux - ou déchets verts - désignent les résidus provenant de l’entretien d’espaces verts (feuilles mortes, mauvaises herbes, pelouses, branches, etc.). Ces derniers représentent 60 kg des déchets annuels de chaque Français.

👋 Au total, les déchets alimentaires et végétaux (les biodéchets) représentent chaque année 18 millions de tonnes en France. 

Or, ces détritus étant généralement jetés dans la même poubelle, il s’avère impossible de les traiter convenablement. En effet, les déchets verts subissent le traitement classique des déchets alimentaires, empêchant ainsi la restitution de la matière organique au sol. Plusieurs répercussions nocives : 

  • leur incinération génère des émissions carbone ;
  • leur mise en décharge est à l’origine d’émissions de méthane ;
  • leur enfouissement libère des liquides résiduels qui contiennent des polluants nocifs pour les végétaux et les animaux.

Le plastique ❌

Chaque année, ce sont 5 millions de tonnes de plastique qui sont utilisées en France. Pourtant, à ce jour, le plastique représente 20 % des emballages jetés dans les poubelles de tri et 65 % d’entre eux sont recyclables. Selon Citeo, en 2021, 30 % des emballages en plastique ont été recyclés (principalement des bouteilles et des flacons). 🧴

Un chiffre encore trop faible puisqu'un emballage plastique abandonné dans la nature nécessite entre 100 et 1 000 ans pour se dégrader. En outre, sa dégradation naturelle libère des microplastiques dans les sols et les océans, qui sont ensuite ingérés par les animaux et les organismes marins, avant de se retrouver dans notre estomac - nous consommons chaque semaine l’équivalent d’une carte bancaire de plastique. 

Selon la fondation Ellen MacArthur, plus de 150 millions de tonnes de déchets plastiques terminent dans les océans. La quantité de détritus est telle qu’elle forme un septième continent entièrement constitué de déchets situé dans le Pacifique Nord. 🌍

Même si 15 % des emballages plastiques possèdent une filière de recyclage en développement, encore 20 % demeurent non recyclables. Dans l’idéal : 

  • les technologies de recyclage doivent être améliorées (certains plastiques ne sont pas recyclables comme le polystyrène) ;
  • les emballages non recyclables doivent être remplacés par des contenants aux caractéristiques semblables et recyclables.

👉 Depuis 2021, la loi AGEC (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) fixe des objectifs visant à diminuer la production de déchets en mettant fin aux emballages plastiques à usage unique.

plusieurs bouteilles en plastique

Les papiers et cartons 📑

En 2021, 57 % des briques de papier-carton et 73 % des emballages papier-carton ont été recyclés. 

Plus spécifiquement, chaque année en France, ce sont 2 millions de tonnes de papiers qui sont commercialisées (journaux, magazines, publicités, catalogues, courriers, cahiers, tickets de caisse, etc.). En 2021, le papier a été trié et recyclé à hauteur de 62 %. 📄

En effet, le recyclage de ce matériau est extrêmement bien maîtrisé dans l’hexagone, puisque 90 % des papiers sont issus de ressources durables (de forêts gérées durablement, du recyclage ou sont écoconçus). Dans le cas où il est convenablement trié, le papier peut se recycler jusqu’à cinq fois (pour redevenir du papier, des emballages en carton ou d’autres produits à l’image des papiers d’hygiène).

Le verre 🥛

Le verre représente près de 50 % du poids des emballages ménagers en France. Sur les 2,5 millions de tonnes jetés chaque année, les déchets en verre sont à : 

  • 63 % des bouteilles de vin, de bière et de spiritueux ;
  • 20 % des pots et des bocaux de conserves et de condiments ;
  • 8 % des bouteilles de champagne et de vins mousseux ;
  • 7 % des bouteilles de boissons non alcoolisées ;
  • 2 % des flacons et des pots de produits d’hygiène.

Ce matériau est trié depuis 1974, date de la création de sa propre filière de recyclage. C’est pourquoi en 2021, les Français ont trié 34 kg d’emballages en verre sur les 54 kg d’emballages qui ont fini à la poubelle. En effet, le verre se recycle à l’infini, ce qui explique son impressionnant taux de recyclage (88 %).

Les déchets électroniques et électriques 💻

Selon l’ADEME, les équipements électriques et électroniques représentent entre 20 et 22 kg des déchets annuels de chaque Français. Cela comprend les ordinateurs, les téléphones ou les réfrigérateurs dont les matériaux peuvent être réutilisés dans la fabrication de nouveaux objets. ⚒️

Attention cependant : 

  • les réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs renferment des gaz frigorigènes qui sont de puissants gaz à effet de serre et doivent faire l’objet d’une grande précaution lors de leur fin de vie ;
  • le matériel informatique et multimédia contient également des matériaux nocifs à l’image des métaux lourds, de l’arsenic ou encore des retardateurs de flammes.

Les piles et les accumulateurs peuvent également entrer dans cette catégorie. En 2017, seuls 45,3 % de ces équipements - composés de matériaux particulièrement dangereux tels que de l’acide, du plomb, du mercure ou du lithium - ont été recyclés. Pour assurer une élimination respectueuse de l’environnement, des organisations agréées s’occupent de leur collecte et de leur recyclage. ♻️

📉 Comment réduire la production de déchets ?

Si nous ne réduisons pas le volume de nos déchets, la quantité qui recouvrira notre belle planète d’ici quelques années sera monstrueuse (3,4 milliards de tonnes de déchets seront émis chaque année dès 2050). En cause : l’urbanisation rapide, le développement économique et la croissance démographique. Voici quelques actions à mettre en œuvre pour éviter ce cas de figure.

Tendre vers le zéro déchet 👍

En vue de réduire la quantité de déchets produite, il convient d’agir sur sa consommation quotidienne. Pour ce faire, chaque consommateur peut : 

  • effectuer ses courses dans des commerces de vente en vrac pour limiter les emballages ;
  • acheter des produits rechargeables (les savons douche, les shampooings ou les flacons de parfum) ;
  • réutiliser les produits (à d’autres fins ou non). Par exemple, les boîtes à chaussures peuvent devenir des boîtes de rangement et les gourdes en verre peuvent être remplies à l’infini ;
  • éviter les produits emballés ou préférer des emballages dont le poids et le volume ont été réduits au maximum (cela permet d’éviter l’émission de plusieurs millions de tonnes de déchets chaque année) ; 
  • acheter des produits recyclables ;
  • coller l’étiquette « Stop Pub » sur la boîte aux lettres pour éviter de recevoir des prospectus et ainsi limiter le gaspillage de papier.

✍️ À noter : le déploiement de la redevance incitative sur les déchets ménagers devrait permettre de limiter la production de déchets. L’objectif étant de facturer au consommateur uniquement les détritus qu’il produit.

Recycler les détritus ♻️

Au-delà d’émettre une forte quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, la mise en décharge à ciel ouvert, l’enfouissement ou l’incération sont à l’origine de la pollution des sols et de la fuite de composés toxiques - notamment de méthane. 💨

Le recyclage des déchets s’impose comme une alternative peu émissive puisque : 

  • recycler une tonne de verre recyclée permet de réduire les émissions de carbone de 623 kg ;
  • recycler une tonne de plastique recyclée permet de réduire les émissions de carbone de 2 tonnes ;
  • recycler un million de tonnes de papiers graphiques recyclés permet d’économiser 19 milliards de litres d’eau ;
  • lutter contre le gaspillage alimentaire permettrait d’éviter l’émission de 3 % de l’ensemble des émissions de GES nationales.

👉 Pour assurer le bon recyclage des produits, il suffit de prêter attention aux symboles apposés sur les emballages (le logo Triman, l’anneau de Möbius, etc.). Fort heureusement, les conditions de recyclage ont été grandement simplifiées depuis le 1er janvier 2023. Ainsi, les emballages plastiques, métalliques et les papiers (pots de yaourt, films alimentaires ou capsules de café) se jettent dans la poubelle de tri.

écran de téléphone avec le logo recyclage dessus

Composter les déchets organiques 🍎

Le compostage consiste à placer les déchets alimentaires (épluchures, fruits, légumes, os, couennes, etc.) au même endroit pour permettre leur décomposition organique. Par la suite, le compost peut être utilisé comme engrais. 🪴

En outre, à partir du 1er janvier 2024, la valorisation organique deviendra une obligation pour tous les Français. En effet, la loi AGEC - relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire - impose l’installation d’un compost domestique ou partagé.

Dans l’optique de réduire la quantité de déchets alimentaires, le consommateur peut adopter plusieurs écogestes supplémentaires : 

  • surveiller les dates limites de consommation ;
  • n’acheter que les produits nécessaires en faisant une liste et en quantité adaptée ;
  • cuisiner les restes et les produits bientôt périmés.

👉 La lutte contre le gaspillage alimentaire fait l’objet d’une loi dont l’objectif est de réduire ce gâchis de 50 % par rapport à son niveau de 2015. Deux dates limites : d’ici 2025 pour la distribution alimentaire et la restauration collective et d’ici 2050 pour la consommation, la production, la transformation et la restauration commerciale.

Opter pour l’occasion et le reconditionné 📱

Au-delà d’entretenir et de réparer systématiquement les appareils en panne pour allonger leur durée de vie, il est recommandé d’acheter des appareils d’occasion ou reconditionnés pour leur offrir une seconde vie. ✅

Cela permet d’éviter les impacts environnementaux liés à l’extraction des matières premières, la fabrication de l’équipement et le transport pour arriver entre les mains du consommateur.

🌸 Vous souhaitez agir pour l’environnement ?

En tant qu’entreprise, vous avez l’opportunité de réduire l’impact environnemental de vos produits et services. Comment ? En éco-concevant vos produits et services. L’analyse de cycle de vie de votre marchandise permet alors de déterminer les axes d’amélioration à mener. 

Découvrez la plateforme Greenly grâce à une démonstration gratuite et sans engagement ! 👀

Plus d’articles

Tout voir
une carte de l'europe
Par
Ines Gendre

Comprendre les élections européennes 2024

Entre les 6 et 9 juin 2024, les pays membres de l'Union européenne ont élu 720 députés au Parlement européen. Mais avec quelles implications ?

Green Actu’
Politique
Drapeau français
Par
Emma Lefebvre

Qui est Christophe Béchu ?

Ministre depuis 2022, Christophe Béchu est un politique discret et parfois décrié. Retour sur sa carrière et son programme environnemental.

Green Actu’
Politique