Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Quelle est l'empreinte carbone d'un téléphone reconditionné ?

Notre dépendance aux smartphones est mauvaise pour l’environnement. Mais quelle est au juste l'empreinte carbone d'un téléphone reconditionné ?
Green Actu’
2023-04-26T00:00:00.000Z
fr-fr
un smartphone

Le marché du reconditionné est en pleine expansion. Plus qu'un outil de communication, les smartphones jouent désormais le rôle de GPS, d'appareil photo, de navigateur Internet ou de lecteur de musique… De multiples fonctionnalités synonymes d'utilisation accrue, mais aussi de fin de vie plus rapide pour le produit lui-même.

Las de dépenser des fortunes pour un nouveau téléphone, beaucoup préfèrent maintenant opter pour le réemploi. Un geste économique, mais aussi écologique ! En effet, ces terminaux ont un impact sur l'environnement. Et pas des moindres. 

Au total, le numérique représente 2,5 % de l'empreinte carbone annuelle de la France (soit 16,9 millions de tonnes eqCO2) et 3,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. [Chiffres issus de l'étude de l'ADEME en date de 2022]

Un chiffre qui devrait doubler en 2025, au regard de notre dépendance aux smartphones.

👉 Alors : comment diminuer l'impact environnemental de son téléphone ? Pourquoi devriez-vous opter pour du reconditionné ? 

On vous dit tout dans cet article.

Qu'est-ce qu'un téléphone reconditionné ?

Téléphone reconditionné, définition

Un téléphone reconditionné se distingue d'un appareil électronique d'occasion, puisqu'il passe par un processus de reconditionnement - c'est-à-dire le changement des pièces usagées et la réalisation d'un contrôle minutieux.

En le reconditionnant, l'idée est d'offrir une seconde vie à l'appareil concerné. En contrepartie, le smartphone concerné est vendu à coût réduit.

Le marché du reconditionné concerne les téléphones portables, mais également les ordinateurs, les consoles de jeux, les machines à laver ou encore les aspirateurs.

Un premier bilan satisfaisant

Incités par la publicité et le rythme effréné auquel de nouveaux modèles voient le jour, les consommateurs changent leur téléphone portable en moyenne tous les deux ans.

Ce qui est beaucoup trop court !

👉 Depuis 2007, plus de 10 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde, et 3 millions pour la seule année 2021 en France. 

La remise à neuf de ces téléphones portables - qu'il s'agisse de modèles Apple, Samsung, Huawei, Nokia ou encore Sony - vise à enrayer cette surconsommation.

Et cette option semble bel et bien conquérir de plus en plus de Français ! Selon une étude d'IDC (International Data Corporation), 282,6 millions de téléphones reconditionnés ont été commercialisés en 2022. 

Close
youtube screenshot

Quelle est l'empreinte environnementale d'un smartphone reconditionné par rapport au neuf ?

Dans l'Hexagone, les smartphones sont à l'origine de 60 à 90 % de l'impact environnemental du numérique. Mais quel est leur impact réel sur l'ensemble de leur cycle de vie ?

La fabrication

La fabrication est l'étape la plus polluante et énergivore de l'ensemble du cycle de vie d'un téléphone. 

Près des trois quarts de l'impact carbone d'un smartphone sont générés par sa fabrication. 😱

Plusieurs raisons à cela : savez-vous, par exemple, qu'un téléphone fait quatre fois le tour de la planète avant d'arriver entre vos mains ?

Dans le détail : 

  • la conception se déroule généralement aux États-Unis ;
  • l'extraction et la transformation des matières premières s'effectuent toutes deux en Asie du Sud-Est, en Australie, en Afrique centrale ou encore en Amérique du Sud ;
  • la fabrication des principaux composants a lieu en Europe, en Asie et aux États-Unis ;
  • l'assemblage est réalisé en Asie du Sud-Est ;
  • la distribution s'effectue ensuite tout autour du globe, généralement par avion.

En outre, la confection d'un téléphone donne lieu à de nombreux impacts sociaux et sanitaires.

Bien souvent - hélas - les conditions de travail de la main d'œuvre s'avèrent déplorables. À titre d'illustration, ce serait pas moins de 40 000 enfants qui travailleraient dans les mines de cobalt et de coltan.

Cerise sur le gâteau ? L'extraction de l'étain, du tantale, du tungstène et de l'or sont à l'origine de conflits armés. Raison pour laquelle on parle d'ailleurs de “minerais de sang”.

👉 Sur une note légèrement plus positive, sachez donc qu'opter pour un équipement reconditionné permet d'éviter l'extraction de 82 kg de matières premières et l'émission de 25 kg de gaz à effet de serre (GES) par an (soit 87 % de moins qu'un neuf).

L'utilisation

21 % de l'impact carbone des équipements électroniques est causé par leur utilisation. Un chiffre qui n'a rien de négligeable.

La consommation d'énergie (liée à la recharge de notre téléphone portable et de l'ensemble de nos équipements numériques) n'est pas en reste. De fait, la part du numérique occupe 10 % (soit 48,7 TWh) de la consommation électrique française totale.

Or, allonger de deux ans la durée de vie d'un téléphone permet d'améliorer son bilan environnemental de 50 %. En moyenne, sachez ainsi que les Français gardent leur smartphone deux ans.

Conclusion : conserver son téléphone pendant quatre ans constitue un joli geste en faveur de la planète. 

La fin de vie

Pas moins de 70 matériaux sont nécessaires pour fabriquer un téléphone.

Dans le détail :

  • 10 à 20 % de verre et de céramique ;
  • 40 à 60 % de métaux ;
  • 30 à 50 % de plastiques et de matières synthétiques.‍

Utilisés en petites quantités, avec des alliages complexes, ces fameux matériaux s'avèrent particulièrement difficiles à recycler de façon totale

Pire : seulement 15 % des équipements téléphoniques sont collectés pour être recyclés.

Chaque année, 20 millions de tonnes de déchets sont générées par le numérique sur l'ensemble du cycle de vie de nos appareils. Un mot d'ordre : utiliser plus longtemps notre équipement pour réduire la quantité de déchets produite.

‍Mis bout à bout, les impacts engendrés annuellement pour un seul téléphone représentent 253 kg eqCO2, 300 kg de déchets produits et une tonne de matériaux déplacés.

Close
youtube screenshot

Quels sont les avantages d'un téléphone portable reconditionné ?

Réduire son impact environnemental

L'achat d'un téléphone n'est pas sans conséquence sur l'environnement et la société. 

Réutiliser un téléphone permet :

  • d'éviter l'extraction de nouvelles ressources pour fabriquer un modèle neuf ;
  • de réduire la production de déchets ;
  • de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

Les utilisateurs peuvent également modifier leurs usages en utilisant essentiellement le Wifi au lieu d'activer les données, en téléchargeant uniquement les applications nécessaires ou en effectuant régulièrement les mises à jour.

En définitive, les smartphones reconditionnés sont jusqu'à huit fois plus vertueux que les neufs. Lors de votre prochain achat, n'hésitez pas à questionner vos besoins réels avant de succomber au tout dernier modèle !

Participer à l'économie circulaire

Offrir une seconde vie à son appareil est possible grâce à :

  • la réparation ; 
  • l'accessibilité des pièces de rechange. Depuis le 1er janvier 2021, le fabricant, le vendeur ou le réparateur a l'obligation de préciser la disponibilité des pièces détachées au consommateur ;
  • un meilleur entretien ; 
  • au recyclage. 

En moyenne, un smartphone reconditionné a un impact environnemental deux à quatre fois moindre que la production d'un appareil neuf. Et ce, en prenant en compte le changement de l'écran, de la batterie et l'ajout de nouveaux équipements.

Toute personne qui souhaite se séparer de son mobile peut le vendre ou l'apporter à un magasin d'occasion, à une structure de réemploi (ressourceries et recycleries), voire le donner simplement à son entourage.

D'ailleurs, saviez-vous que les distributeurs sont dans l'obligation de reprendre les anciens appareils ?

Miser sur la performance

Beaucoup d'utilisateurs n'osent pas sauter le pas du reconditionné, de peur de faire une mauvaise affaire. 

L'ADEME rassure néanmoins les consommateurs : un téléphone remis à neuf subit toujours plusieurs étapes de vérification. 

Collecté, le smartphone est ensuite :

  • réinitialisé, afin de supprimer définitivement les données du précédent propriétaire ; 
  • débloqué, dans l'optique de fonctionner avec n'importe quel opérateur ;
  • nettoyé ;
  • testé ;
  • réparé - notamment via le remplacement des composants défaillants par des pièces neuves ;
  • contrôlé ;
  • réemballé ;
  • revendu.

Le décret du 17 février 2022 indique les conditions sous lesquelles les termes « reconditionné » et « produit reconditionné » peuvent être utilisés. Un appareil reconditionné est un équipement ayant :

« subi des tests portant sur toutes ses fonctionnalités afin d’établir qu’il répond aux obligations légales de sécurité et à l’usage auquel le consommateur peut légitimement s’attendre. »

À‍ cela s'ajoute la réalisation obligatoire d'une intervention qui :

« inclut la suppression de toutes les données enregistrées ou conservées en lien avec un précédent usage ou un précédent utilisateur, avant que le produit ou la pièce ne change de propriétaire. »

Faire des économies

Au-delà de faire un geste pour l'environnement, acheter reconditionné permet de réaliser des économies. 

En effet, ce type d'appareil est vendu jusqu'à 75 % moins cher qu'un neuf. Même si - évidemment - le tarif dépend aussi de son état (rayures, traces de choc, etc.).

Un téléphone reconditionné peut être acheté directement chez le fabricant, en grande distribution ou sur les places de marché comme Backmarket. Dans ces points de vente, les clients peuvent trouver une large sélection de modèles qui répondent à leurs critères (mémoire, qualité de l'écran, taille, etc.).

un smartphone

Que dit la loi à propos des smartphones reconditionnés ?

Une loi pour lutter contre la surconsommation

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) prône une consommation responsable.

Depuis le 1er janvier 2020, l'indice de réparabilité doit être affiché sur cinq types de produit, dont les smartphones. L'intérêt ? Informer le consommateur quant au caractère “réparable” de ses achats et l'inciter à allonger leur durée de vie.

👉 À noter : d'ici 2024, l'indice de réparabilité deviendra l'indice de durabilité. Plus qu'un changement de nom, les produits concernés devront répondre à plusieurs critères supplémentaires comme la robustesse ou la fiabilité.

Trois garanties couvrent les produits électroniques

Pour faire face aux a priori de bon nombre de consommateurs quant à la qualité du produit, les mobiles reconditionnés sont couverts par trois principales garanties :

  • la garantie légale de conformité, qui couvre les pannes, les dysfonctionnements et le caractère limité des performances du smartphone, contrairement à ce qui était prétendu dans sa description de vente. Un appareil reconditionné est garanti deux ans après l'achat, permettant sa réparation, son remplacement ou son remboursement ;
  • la garantie des vices cachés, qui peut s'avérer délicate. Pour faire jouer cette garantie - jusqu'à deux ans après l'achat - il faut que l'acheteur prouve que le défaut constaté était bel et bien présent avant l'acquisition du smartphone. Cette réclamation donne lieu à un remboursement ou à une réduction du prix d'achat ;
  • la garantie commerciale (ou garantie contractuelle), qui permet aux vendeurs d'appareils reconditionnés de proposer des garanties supplémentaires. Facultatives, elles sont précisées dans leurs CGV (Conditions générales de vente).

Se fier aux grades de reconditionnement

Divisé en quatre catégories, le grade de reconditionnement est fondé sur l'aspect esthétique du téléphone reconditionné (écran, coque et tranche) :

  • excellent état (A+) ;
  • très bon état (A) ;
  • bon état (B) ;
  • état correct (C).

Ces mentions sont inscrites sur le site Internet ou sur l'étiquette du produit.

Close
youtube screenshot

Qu'en est-il du numérique au sein de votre entreprise ?

Vous aussi, vous souhaitez adopter un comportement éco-responsable ? Réduisez sans plus attendre les émissions liées à l'activité de votre entreprise, en réalisant votre bilan carbone 100 % personnalisé ! 

Nous vous offrons une démonstration gratuite de notre plateforme, alors n'attendez plus pour vous lancer !

un homme souriant avec des lunettes
un logo jaune sur lequel il est écrit 'time to change'

Green-Tok, la newsletter consacrée à la révolution climatique

On fait le bilan de l'actualité green une fois par mois (ou plus si on trouve des choses intéressantes à vous raconter)

Plus d’articles

Green Actu’
Drapeau français

Qui est Christophe Béchu ?

Photo d'Emma Lefebvre
Par
Emma Lefebvre

Ministre depuis 2022, Christophe Béchu est un politique discret et parfois décrié. Retour sur sa carrière et son programme environnemental.

Politique