Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Slow cosmétique : principes, caractéristiques et avantages

La slow cosmétique est un mode de consommation respectueux de l’environnement et de notre santé. Quels sont les principes de ce mouvement ? Comment trouver les bons produits ?
Green Actu’
2023-04-21T00:00:00.000Z
fr-fr

Bien que les marques de cosmétiques semblent enfin prendre en considération les enjeux environnementaux actuels, leurs efforts s’avèrent insuffisants. Ce secteur propice à la surconsommation pullule encore de produits aux ingrédients chimiques et extrêmement transformés. 😖

La slow cosmétique intervient donc comme une alternative plus respectueuse tant de l’environnement que de la santé des consommateurs. Zoom sur les principes et les avantages de cette démarche qui consiste à consommer moins, mais mieux. 🔎

👀 Qu’est-ce que la slow cosmétique ?

Slow cosmétique, origine et définition 📖

De manière générale, la slow cosmétique est un mode de consommation privilégiant des produits respectueux de l’environnement et de la santé des êtres vivants. 

En 2012, suite à la publication de l’ouvrage de Julien Kaibeck intitulé « Adoptez la slow cosmétique » cette manière de consommer devient un véritable mouvement militant bâti sur le modèle de la Slow Food. Ce dernier prône une alimentation saine, de qualité, un mode de production respectueux de l’environnement et se positionne à l’opposé de l’agriculture intensive et les fast-foods. 🍔

Soutenue par l’Association Internationale sans but lucratif de Slow Cosmétique (AISBL), cette démarche écologique et éthique désigne alors un produit, un service, une attitude ou un geste de beauté plus sain et moins polluant. L’objectif ? Consommer la beauté autrement en proposant une alternative naturelle, saine et raisonnable à la cosmétique conventionnelle.

✍️ À noter : la cosmétique englobe l’ensemble des produits d’hygiène, de beauté et de maquillage (parfum, dentifrice, savon, etc.).

Close
youtube screenshot

L’impact environnemental de la cosmétique conventionnelle 💥

Selon l’étude intitulée « It’s Time to Make up the Future » et menée par le cabinet de conseil Quantis, la cosmétique conventionnelle est à l’origine de 0,5 à 1,5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) de la planète. Dans le détail : 

  • 40 % des émissions sont issues de la consommation des produits ;
  • 20 % proviennent des emballages ;
  • 10 % sont engendrées par les ingrédients ;
  • 10 % sont émises par les transports ;
  • 5 % sont liées aux points de vente ;
  • moins de 5 % sont issues de la conception et de fin de vie.

En outre, ce secteur exerce de multiples pressions sur nos écosystèmes. L’usage de produits chimiques, l’énergie utilisée lors de la fabrication des produits et les emballages sont autant de paramètres qui affectent la biodiversité et la santé humaine, contribuent à la pollution des sols, de l’air et des eaux, ainsi qu’à l’épuisement des ressources minérales et fossiles.

👉 Cependant, chaque secteur économique doit impérativement réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) pour être en mesure de limiter le réchauffement climatique à + 1,5 °C, tel que formulé dans l’Accord de Paris. La slow cosmétique doit permettre de guider l’industrie de la beauté sur la bonne voie.

🔎 Quels sont les quatre principes de la slow cosmétique ?

Le mouvement de la slow cosmétique respecte les quatre principes définis dans la Charte.

Une cosmétique écologique 🌱

Un produit de slow cosmétique doit être formulé dans le respect de l’environnement, et ce, tout au long de son cycle de vie. Au-delà de minimiser leur impact écologique, les formules : 

  • sont composées d’ingrédients naturels et biologiques peu transformés (les végétaux et les minéraux), à faible impact environnemental et issus de cycles courts - idéalement locaux ;
  • excluent les ingrédients polluants et toxiques pour l’environnement, l’animal ou les êtres humains ;
  • écartent l’usage d’ingrédients issus de la chimie de synthèse, de la pétrochimie et de l’industrie plastique ;
  • sont zéro déchet ;
  • préservent la biodiversité.

Une cosmétique saine 🐭

Au-delà d’être écologiques, les produits issus de la slow cosmétique sont conçus dans le respect de la santé humaine, végétale et animale. En ce sens, cette démarche veille à exploiter des ressources naturelles sans : 

  • perturber le cycle de vie du vivant ;
  • causer quelque toxicité que ce soit ;
  • bouleverser les fonctions physiologiques de l’organisme ;
  • effectuer de tests sur les animaux ;
  • procéder à l’exploitation animale pouvant provoquer la souffrance ou la mort.

👉 Lorsque l’impact sanitaire d’un produit est incertain, la slow cosmétique s’en remet au principe de précaution et opte pour des alternatives.

Une cosmétique intelligente 🧴

Les produits de la slow cosmétique doivent répondre aux besoins réels de la peau. Pour ce faire, ils se basent sur les besoins dermatologiques fondamentaux de l'épiderme (le nettoyage, l’hydratation et la protection) en : 

  • utilisant des formules simples composées d’ingrédients nobles et issus de ressources biodisponibles ;
  • excluant les ingrédients synthétiques inertes, inactifs ou inutilement transformés ;
  • évitant l’utilisation d’ingrédients améliorant la santé de la peau au détriment du reste du corps et de l’esprit.

👋 Ainsi, l’objectif du mouvement consiste à entrer en contact avec la nature tout en évitant la multiplication de produits cosmétiques inutiles.

Une cosmétique raisonnable 💬

En employant le terme raisonnable, le mouvement met un point d’honneur à ne pas formuler de fausses promesses aux consommateurs. De fait, il lutte contre le greenwashing, la dissimulation ou toute autre forme de manipulation visant à tromper les clients. ❌

Au-delà de faire preuve de transparence quant à sa composition, la provenance des ingrédients et les effets attendus sur la peau, les produits de slow cosmétique sont vendus à un prix juste. Ce dernier critère doit refléter la qualité de la formule multiusage, le développement du produit et le respect aux valeurs du mouvement.

👋 Quels sont les caractéristiques de la Slow cosmétique ?

Des ingrédients naturels et biologiques 🌸

À l’heure actuelle, la majorité des cosmétiques vendus dans le monde contient des substances controversées - tant pour leur impact environnemental que pour leur action nocive sur la peau. 😡

Pour en avoir le cœur net, il suffit de jeter un œil aux cinq premiers ingrédients présents sur l’étiquette de composition d’un produit. Ces derniers représentent 70 % de la composition des cosmétiques qui s’avère être abondante en allergènes, en parabens, en phtalates - tous deux riches en perturbateurs endocriniens. 

A contrario, les produits issus de la slow cosmétique font un pied de nez aux produits conventionnels puisqu’ils ne contiennent que des ingrédients naturels, vegan et où les sécrétions animales sont obtenues avec respect. On trouve ainsi des formules essentiellement composées d’eaux, d’hydrolats, d’huiles végétales, d’actifs naturels ou encore d’huiles essentielles.

Des emballages écologiques et durables 💪

Les emballages des produits slow cosmétique sont zéro déchet et recyclables. Pour cela, ils sont conçus dans des matières durables telles que le verre et le plastique recyclé. En outre, certaines marques revoient leur fonctionnement : 

  • en produisant des flacons rechargeables (les parfums, les gels douche, etc.) ;
  • en supprimant toute forme d’emballage grâce à la fabrication de produits solides ;
  • en proposant des produits multiusage afin de limiter le renouvellement et la production trop fréquente des produits.

Dans l’optique d’accélérer les choses, certaines entreprises ont rejoint le mouvement Plastic Act initié par la Fédération des entreprises de beauté (Febea). L’objectif ? Réduire l’empreinte plastique de la cosmétique en : 

  • permettant le recyclage de 100 % des emballages ;
  • réemployant 20 % des plastiques ;
  • réduisant l’utilisation de plastique à hauteur de 15 % ;
  • réincorporant 10 à 25 % de matière recyclée dans les contenants.

Une fabrication artisanale et locale ⚒️

La slow cosmétique repose sur le savoir-faire artisanal qui : 

  • puise dans les ressources naturelles disponibles sur le territoire ;
  • use des techniques de production ancestrales ;
  • fait appel aux progrès de la science dans certains cas.

Les marques s’engagent ainsi à produire des produits dans le respect des petits producteurs tout en améliorant le niveau de vie de l’ensemble des acteurs de la chaîne de production. Cela permet de développer l’économie locale et de préserver un précieux savoir-faire. 

👉 N’employant que des produits naturels, ce mouvement incite également les consommateurs à fabriquer leurs propres cosmétiques.

de la crème sur les mains

👍 Quels sont les avantages de la slow cosmétique ?

Répondre aux exigences des consommateurs 👥

Aujourd’hui les rayons de produits cosmétiques débordent. Pourtant, malgré le vaste choix qui leur est offert, les consommateurs peinent à trouver les produits qui répondent à leurs exigences. 👀

C’est pourquoi la slow cosmétique met en lumière des marques proposant une gamme de produits courte aux formulations simples, mais efficaces. L’idée est de permettre aux consommateurs de trouver rapidement les produits les plus sains pour la peau et respectueux de l’environnement, deux critères particulièrement plébiscités.

👉 En effet, selon un nouveau rapport de Klarna (leader des services de paiement, de shopping et bancaires) publié en mars 2022, le bien-être et l’environnement sont les principaux moteurs d’achats. Par ailleurs, 78 % des répondants souhaitent plus de transparence de la part des marques, notamment en matière de durabilité. La slow cosmétique coche ainsi toutes les cases.

Respecter et devancer la réglementation ⚖️

En France, la loi AGEC détermine les principaux critères à respecter pour vendre des produits cosmétiques tout en limitant son impact environnemental. Ainsi : 

  • depuis le 1er janvier 2022, les emballages ne doivent plus être composés d’huiles minérales et d’encres dérivées. Ces deux composés perturberaient le recyclage des emballages plastiques et cartons ;
  • depuis le 1er mars 2022, l’utilisation de 23 substances chimiques classées CMR (Cancérogènes, Mutagènes ou Toxiques) est interdite dans la conception des produits cosmétiques ;
  • à partir du 1er janvier 2026, la vente de cosmétiques rincés contenant des microplastiques - il s’agit de microscopiques billes de plastique présentes dans certains produits qui se déversent dans nos écosystèmes et se retrouvent dans nos assiettes - sera interdite. 

Or, selon une étude menée par SiaPartners, un produit cosmétique sur deux contient a minima un ingrédient ciblé par la loi (microplastique ou perturbateur endocrinien). Opter pour des produits issus de la slow cosmétique permet de devancer cette réglementation et toutes celles à venir.

Développer des pratiques plus éthiques dans l’industrie cosmétique 🧐

Depuis le 1er janvier 2022, la loi AGEC impose aux fabricants de faire preuve de transparence en partageant les informations relatives à la composition des produits en open data. Même s’il s’agit d’une véritable avancée en la matière, celle-ci s’avère encore insuffisante puisqu’elle ne permet pas de réduire significativement la quantité de perturbateurs endocriniens. 📉
De même, les acteurs des industries cosmétiques doivent préciser les qualités et les caractéristiques environnementales de chacun de leurs produits.

Ces deux obligations permettent de tendre vers une plus grande transparence des pratiques de la filière cosmétique. Or, la slow cosmétique va encore plus loin puisque ses fondements reposent sur le marketing raisonnable. L’idée n’est pas de faire croire au produit miracle, mais de formuler des promesses réalistes et non anxiogènes. 

💬 Bon à savoir : un produit cosmétique peut être qualifié de « naturel » ou « d’origine naturelle » uniquement si sa composition est supérieure ou égale à 95 %.

des produits de beauté disposés à côté d'un lavabo dans une salle de bain

🤗 Comment reconnaître les produits issus de la slow cosmétique ?

Les marques engagées sont labellisées 💯

L’année 2013 marque la création du label slow cosmétique qui met en valeur plus de 300 artisans engagés pour une cosmétique propre. Les produits certifiés sont reconnaissables par le logo directement appliqué sur le produit, représentant une tortue entourée d’une couronne. 🐢

Ce label garantit que les produits de la marque sont naturels, uniquement composés d’ingrédients non controversés et conçus dans le respect de l’environnement, ainsi que des êtres vivants. Toutes les étapes du cycle de vie d’un produit sont ainsi concernées.

👉 Le label slow cosmétique n’est pas le seul auquel se référer. Les produits respectueux de l’environnement et de la santé peuvent également être certifiés par les labels Ecocert, Cosmebio ou encore Nature & Progrès.

Les étapes pour obtenir le label slow cosmétique 📝

Pour candidater au label, les marques doivent remplir les prérequis réglementaires, constituer leur dossier et répondre à la soixantaine de questions qui composent le questionnaire en ligne. 📄

Par la suite, la certification n’est accordée que si les quatre piliers de la Charte slow cosmétique et les critères qui en découlent sont respectés. Ceux-ci concernent un large éventail de paramètres (le prix, la formulation, l’éthique, le discours marketing ou encore la durabilité des produits).

Pour vérifier ces points, le jury de l’Association slow cosmétique se base sur le référentiel technique et réalise un examen complet et indépendant de la marque. À l’issue de l’évaluation, la marque obtient une note sur 20 qui lui permet l’attribution d’une à trois étoiles selon le respect des critères d’obtention. Dans le détail : 

  • une étoile correspond au respect de plus de 60 % des critères de la Charte ;
  • deux étoiles, plus de 75 % ;
  • trois étoiles, plus de 90 %.

✅ Placez les enjeux environnementaux au cœur de votre stratégie de production

Dans l’optique d’inciter les clients à consommer de manière plus responsable, il convient de créer des produits respectueux de l’environnement et de la santé. Pour ce faire, réalisez l’analyse de cycle de vie de vos produits et services en vue de réduire leur impact environnemental.

Demandez dès maintenant une démonstration gratuite de la plateforme Greenly. 👋

Homme souriant
Logo coloré "time to change"

Green-Tok, la newsletter consacrée à la révolution climatique

On fait le bilan de l'actualité green une fois par mois (ou plus si on trouve des choses intéressantes à vous raconter)

Plus d’articles

Green Actu’
une image abstraite de particules

Tout savoir de l'énergie nucléaire

Ines Gendre
Par
Ines Gendre

L'énergie nucléaire est la première source de production et de consommation d'électricité en France. Mais que faut-il savoir à son sujet ?

Politique
Green Actu’
une personne cachée derrière un plastique

Tout savoir de la fast fashion

Ines Gendre
Par
Ines Gendre

La fast fashion est un segment de l'industrie textile caractérisé par un renouvellement régulier des collections. Mais aussi un objet de débats. Zoom.

Textile