Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

PGC : écologique vs biologique, ne faites plus l'erreur !

Les PGC (Produits grande consommation) peuvent être écologiques ou biologiques. Quelle est la différence entre ces deux dénominations ?
Green Actu’
2023-03-17T00:00:00.000Z
fr-fr
un homme devant le rayonsdes légumes portant un tote bag

Les produits grande consommation (PGC) constituent la part la plus importante de notre consommation quotidienne… et des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). D’après le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), l’alimentation - qui englobe la majorité des PGC - engendre 30 % des émissions mondiales de GES et se positionne donc comme le premier secteur responsable du changement climatique. ☀️

Dans ce contexte, de plus en plus de marques développent des produits écologiques et biologiques. Bien qu’elles fassent l’objet de nombreuses similitudes, ces désignations sont néanmoins loin d’être identiques.

👉 Alors, comment les différencier ? Faut-il privilégier l’un plutôt que l’autre ? Comment les repérer dans les rayons de supermarché ? Greenly vous dit tout.

🔎 Qu’est-ce qu’un PGC écologique ?

Des produits respectueux de l’environnement 👍

Un PGC est dit écologique si l’ensemble des étapes de son cycle de vie limite son empreinte sur l’environnement, préserve la santé de ses consommateurs, le climat et les ressources naturelles. Pour rappel, le cycle de vie est composé de cinq grandes phases : 

  • l’extraction des matières premières, un procédé à l’origine de l’émission d’une grande quantité de gaz à effet de serre dans l’air et d’une forte consommation en énergie ;
  • la fabrication et l’emballage du produit, qui requiert beaucoup d’énergie et de ressources ;
  • la distribution à l'occasion de laquelle la pollution provient majoritairement de modes de livraison pas toujours écologiques - avions, camions à essence, etc. ;
  • l’utilisation du produit par le consommateur - particulièrement dans le cas de l’obsolescence programmée ;
  • sa fin de vie, qui est particulièrement polluante - notamment dans le cas de l’incinération et de la mise en décharge.

Au vu des répercussions de leurs pratiques sur la santé et l’environnement, certains fabricants ont pris le parti de s’engager dans une conception durable et peu polluante. Ainsi, un produit écologique doit : 

  • être fabriqué à partir de matériaux recyclés et renouvelables - tout en prêtant attention à ce que l’extraction des ressources ne porte pas atteinte à l’environnement ;
  • limiter l’emballage, voire ne pas y avoir recours ;
  • être distribué dans le respect de l’environnement (cela passe par l’usage de transports doux ou en faisant appel à des producteurs locaux) ;
  • pouvoir être recyclé dans son entièreté, l’objectif étant de limiter la production de déchets. 

⚠️ Il est important de prendre conscience qu’un produit 100 % écologique n’existe pas. Son cycle de vie sera toujours à l’origine d’un impact environnemental - même si limité.

Des produits certifiés respectueux de l’environnement 🌱

Globalement, les PGC labellisés garantissent aux consommateurs qu’ils choisissent la solution la plus respectueuse de l’environnement. En vue d’être certifiés, les produits écologiques doivent répondre aux exigences d’une norme ou d’un cahier des charges établi par un organisme de certification, à l’image : 

  • de l’Écolabel européen, qui atteste du respect d'exigences élevées concernant la limitation des impacts environnementaux (tout en conservant le niveau de performance des produits) ;
  • du FSC (Forest Stewardship Council) et PEFC (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières), qui garantissent que le bois provient d’une forêt gérée durablement en vue de ne pas épuiser cette ressource naturelle ;
  • du NF Environnement, qui est apposé sur les produits présentant des impacts moindres sur l’environnement.
une case cochée par un V rouge

👀 Qu’est-ce qu’un PGC biologique ?

Des produits issus de l’agriculture biologique 🌾

Un PGC est dit biologique s’il est issu de l’agriculture biologique - l’alimentation et la cosmétique étant les secteurs les plus concernés. Pour faire simple, cette méthode de production agricole s’engage à cultiver des denrées en respectant plusieurs exigences environnementales : 

  • restreindre le recours aux intrants (produits chimiques de synthèse et produits toxiques entre autres) ;
  • prohiber l’utilisation d’OGM, qui modifie les propriétés naturelles d’un végétal pour améliorer sa résistance ;
  • limiter le nombre d’additifs dans les produits transformés à 47 contre 300 pour les produits non bio ;
  • utiliser de manière responsable l’énergie et les ressources naturelles ;
  • favoriser la rotation des cultures et le recyclage des matières organiques pour protéger les équilibres naturels ;
  • faire appel à des pratiques agronomiques et d’élevage respectueuses du bien-être animal, de l’environnement, des cycles biologiques et de la santé humaine.

Des produits labellisés ✅

Quatre labels officiels apposés sur les emballages de la marchandise permettent de distinguer les produits bio : 

  • le logo Eurofeuille, qui est un logo devant obligatoirement être apposé sur les produits bio. Cela certifie que le produit est composé à 100 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique ou d’au moins 95 % de produits bio dans le cas des produits transformés ;
  • Écocert, qui garantit la conformité du produit aux exigences environnementales et sociales ;
  • le logo AB, qui est un label français pouvant être utilisé en complément du premier label ;
  • le label Demeter, qui porte une attention particulière au bien-être animal et au respect du cycle de l’environnement.

🧐 Finalement, quelles sont les différences entre un PGC écologique et biologique ?

Un produit écologique n’est pas forcément biologique. De même, un produit biologique n’est pas nécessairement écologique.

Les produits de la grande consommation peuvent être biologiques de par leur mode de production respectueux, donnant lieu à une offre d’excellente qualité qui respecte l’équilibre naturel. 
Néanmoins, ce type de qualificatif ne garantit pas que la production soit locale, par exemple. Bien qu’il soit conçu de manière durable, le produit peut tout à fait être importé et ainsi compter parmi les produits hors saison - synonyme d'empreinte carbone médiocre. 👎
Au-delà des émissions engendrées par le transport - souvent réalisé en bateau et en avion - jusqu’au point de vente, ces produits peuvent également faire l’objet d’un suremballage, utilisant ainsi des matières supplémentaires parfois difficilement recyclables.

De leur côté, les PGC sont écologiques de par leur conception limitant les impacts sur l’environnement, leur distribution - la moins émissive possible - et leur conditionnement recyclable. 

Toutefois, bien que les marchandises proviennent d’un producteur local, ce dernier peut avoir des méthodes de production non biologiques - utiliser des pesticides, des engins polluants, etc. - qui contribuent à la pollution atmosphérique, voire à des impacts environnementaux plus importants.

👀 Conclusion : au vu de leurs caractéristiques, les deux types de PGC contribuent à leur manière à la protection de l’environnement. Alors que l’un s’engage à limiter l’impact de l’ensemble de son cycle de vie sur l’environnement, l’autre garantit l’usage de méthodes naturelles soucieuses du bien-être animal, de notre santé et de la biodiversité.

chariot de courses sur un fond jaune

🤔 Pourquoi se tourner vers des PGC biologiques et écologiques ?

Limiter les impacts environnementaux ❌

Nos modes de consommation actuels sont à l’origine de nombreux impacts environnementaux : 

  • l’épuisement des ressources naturelles ;
  • les pollutions de l’eau, de l’air, des mers et des sols ;
  • l’érosion des sols ;
  • la forte consommation d’énergie et d’eau.

Les PGC biologiques impactent peu la biodiversité (voire contribuent à régénérer les sols), tandis que les PGC écologiques limitent la pollution issue de leur cycle de vie. A contrario, les produits industriels prônent la surproduction et la surconsommation, indépendamment de leurs répercussions sur l’environnement. 💥

Dans les faits, il convient donc de prêter une attention particulière à ses achats pour éviter de générer des émissions de GES supplémentaires. Le fait de tendre vers des PGC biologiques et écologiques issus de producteurs locaux permet de soutenir l’économie locale, tout en limitant le transport - et par extension, l’émission de CO2 dans l’atmosphère.

Entamer sa transition écologique 👌

Comme son nom l’indique, un produit de grande consommation est une marchandise régulièrement achetée par les consommateurs - alimentaire, d’entretien ou d’hygiène pour les plus populaires. Vendu dans les enseignes de grande distribution, ce type de produit est facilement trouvable, peu coûteux et constitue le cœur de notre consommation quotidienne. 💚

Autant de critères qui permettent de sensibiliser les consommateurs à la transition écologique. En effet, pour réduire les émissions mondiales de GES, chaque individu doit agir à son niveau en commençant par modifier ses propres modes de consommation. Remplacer les PGC non eco-responsables par des PGC respectueux de l’environnement s'inscrit dans une telle démarche. 

👋 Pour preuve : selon l’Observatoire de la consommation responsable en date de janvier 2021, 61 % des Français considèrent qu’il faut moins consommer, mais mieux. En outre, seuls 31 % estiment que les entreprises les aident à adopter des comportements responsables.

Prendre soin de notre santé 🩺

Notre santé est fragilisée par la présence de polluants et de substances nocives dans notre environnement et dans nos produits du quotidien. À cela s’ajoute les risques sanitaires auxquels nous pourrions être exposés, notamment via notre alimentation. ❌

👉 Une étude LSA pour Avery Dennison révèle que 61 % des Français veulent connaître les effets sur la santé des produits qu’ils achètent. Une information rendue disponible grâce à une bonne traçabilité des produits.

De fait, de plus en plus de consommateurs se tournent vers des produits biologiques de meilleure qualité et plus sains de par leur mode de production.

Créer des emplois 🤝

Au-delà de contribuer à la protection de l’environnement, les PGC biologiques emploient 30 % de main-d’œuvre de plus que l’agriculture conventionnelle. En outre, les produits bio vendus en circuit court permettent d’offrir une rémunération juste et équitable aux producteurs.

👋 Passez à l’action avec Greenly !

Les PGC écologiques et biologiques peuvent permettre d’initier la transition écologique de chacun. En tant qu’entreprise, vous avez le pouvoir d’engager vos consommateurs, tout comme vos parties prenantes, en révisant la méthode de production de vos produits et services. 

Comment ? En réalisant une analyse de cycle de vie (ACV) de votre marchandise. Demandez une démonstration gratuite et sans engagement de notre plateforme. L’un de nos experts se fera un plaisir de vous présenter l’outil Greenly. 👀

Homme souriant
Logo coloré "time to change"

Green-Tok, la newsletter consacrée à la révolution climatique

On fait le bilan de l'actualité green une fois par mois (ou plus si on trouve des choses intéressantes à vous raconter)

Plus d’articles

Green Actu’
Champs de blé

Les 3 piliers de l'agriculture durable

photo Justine Dumont
Par
Justine Dumont

Principal émetteur de GES, le secteur agricole fait l’objet d’un retour en arrière dans ses pratiques de production. Quels sont les piliers de l’agriculture durable ?

Alimentation