Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Ecowatt : tout ce que vous devez savoir sur ce dispositif

Est-il possible d'affronter l'hiver sans coupure de courant ? Alors que la situation semble tendue, l'application Ecowatt guide les Français. Greenly fait les présentations.
Entreprise
2023-01-20T00:00:00.000Z
fr-fr
trois pylônes électriques devant un coucher de soleil

Au vu de la situation actuelle, le dispositif Ecowatt fait beaucoup parler de lui. Téléchargée par plus de 700 000 Français, l’application mobile est rapidement devenue un indispensable pour réaliser des économies d’énergie et éviter tout risque de délestage. ⚡️

Et pour cause : le secteur tertiaire et les logements des particuliers utilisent près de 50 % de la consommation nationale d’électricité.

Comment éviter toute tension sur le réseau électrique et par conséquent le risque de coupure de courant ? Quelles sont les solutions existantes afin de consommer l’électricité de manière responsable ? Greenly vous dit tout sur ce nouveau dispositif. 🧐

🔎 Qu’est-ce qu’Ecowatt ?

Ecowatt, présentation et objectif du service ⚡️

Étendu à toute la France en 2020, Ecowatt est un service développé par le gestionnaire Réseau transport d’électricité (RTE) en partenariat avec l’ADEME. 🤝

🧐 Le saviez-vous ? Ecowatt était expérimenté jusqu’en 2010 en Bretagne et en Provence-Alpes-Côte d'Azur avant de couvrir l’ensemble du territoire.

Qualifié de « météo de l’électricité », ce dispositif doit aider les Français (particuliers, entreprises, collectivités et commerces) à : 

  • mieux consommer cette ressource en vue d’assurer l’approvisionnement de tous, notamment durant les périodes de tension ;
  • déterminer à quel moment réduire sa consommation pour éviter les coupures. Seule exception : les installations prioritaires (inscrites sur une liste établie et mise à jour par le préfet de chaque département) ne sont pas concernées par le risque de délestage. Les hôpitaux, les services d’urgence ou les sites industriels nécessaires pour la défense nationale en sont ainsi exemptés.

Le dispositif Ecowatt prend la forme d’une application mobile que les consommateurs peuvent télécharger gratuitement. Cette dernière indique leur niveau de consommation, et ce, en temps réel. À la moindre surconsommation, le dispositif indique les écogestes que le consommateur doit adopter.

Tout savoir sur les signaux d’alerte 🚨

Pour informer les usagers de l’état du réseau électrique et ainsi éviter une coupure de courant, RTE a mis en place des signaux clairs. Basés sur les prévisions du gestionnaire, ces derniers sont définis pour chaque journée et respectent un code couleur spécifique : 

  • vert clair : aucune alerte ;
  • orange : le système électrique est tendu, les écogestes doivent être adoptés ;
  • rouge : le système électrique est très tendu au point que les coupures sont inévitables sans action de notre part.

En outre, l’application Ecowatt propose un système « d’alerte vigilance coupure » notifiant le consommateur, jusqu’à trois jours à l’avance, de l’activation du signal orange ou rouge et donc de la nécessité d’adopter les écogestes. 

👉 Bon à savoir : la moitié de l’énergie consommée en France est à destination des logements et des bâtiments tertiaires (49 %). Viennent ensuite les transports (28 %) et l’industrie (19 %).

pylône électrique devant un ciel bleu

👀 Pourquoi l’application Ecowatt a-t-elle été développée ?

Un moyen d’éviter les coupures de courant 🔌

À titre d’information, c’est RTE qui gère l’approvisionnement en électricité du pays en mobilisant cette ressource sur l’ensemble du territoire français et, si nécessaire, chez les pays voisins. 🇫🇷

Or, le système électrique n’a pas la capacité de répondre à nos besoins lorsque nous consommons de l’électricité tous en même temps. Ce cas de figure est particulièrement fréquent lors des vagues de froid en hiver ou lors des périodes de forte consommation - le matin entre 8 et 13 h et le soir entre 18 et 20 h. 

En cas de tension, RTE émet une alerte Ecowatt. 🚨

Si ces mesures ne suffisent pas, des coupures d’électricité peuvent être envisagées par le gestionnaire. Le délestage est ainsi mis en œuvre par les distributeurs d’électricité - Enedis pour 95 % du territoire métropolitain continental et les entreprises locales de distribution (ELD) pour les 5 % restants.

Elles peuvent être : 

  • organisées, c’est-à-dire que les coupures sont planifiées en cas de dernier recours (lorsque tous les leviers techniques ont été activés et que les économies d’électricité sont insuffisantes) ;
  • localisées, autrement dit le délestage cible des zones géographiques comptant en moyenne 2 000 clients (foyers et professionnels) étant alimentés par une même ligne électrique. Cela concerne un quartier, voire plusieurs communes en milieu rural ;
  • temporaires, puisque chaque coupure dure deux heures consécutives durant les périodes de pointe.

👉 Si nécessaire, de nouvelles zones géographiques peuvent être ciblées.

Une réponse à la situation actuelle plus ou moins inédite 🌍

Au-delà de devoir faire face à une hausse de la consommation d’électricité pendant la période hivernale, la France doit faire face à une situation géopolitique inédite. 

En effet, la guerre en Ukraine est à l’origine de l’arrêt des livraisons du gaz russe en Europe. Par conséquent, la production d’électricité des pays européens voisins à la France et leurs capacités d’exports s’en sont vues fortement réduites. ❌

Ce phénomène s’est amplifié avec la diminution de la production nucléaire par rapport aux années précédentes. Plusieurs raisons à cela : 

  • la tenue du programme de maintenance approfondie de plusieurs réacteurs nucléaires français. L’intérêt ? Prolonger leur durée d’exploitation au-delà de 40 ans ;
  • la crise de Covid-19 qui a perturbé le calendrier de maintenance ;
  • le problème de corrosion repéré dans certains réacteurs et nécessitant des opérations de contrôle et de réparations.

Un outil qui participe au déploiement de la stratégie énergétique du gouvernement 📑

Pour limiter l’impact de la situation actuelle sur l’approvisionnement en énergie, l’État français a misé sur la mobilisation des groupes électrogènes de secours et l’augmentation des capacités d’énergies renouvelables (hydroélectriques, éoliennes et thermiques). ☀️

Plus généralement, Ecowatt est perçu comme un outil prenant part à la stratégie énergétique française. Cette dernière repose sur trois piliers : 

  • l’atteinte de la sobriété et de l’efficacité énergétique en suivant les mesures déterminées dans le Plan de sobriété énergétique. Ce dernier montre d’ailleurs des résultats encourageants puisque la consommation d’électricité a baissé de 5 à 7 % de début octobre à mi-novembre 2022 et la consommation de gaz a diminué de plus de 15 % ;
  • l’accélération massive du déploiement des énergies renouvelables ;
  • la relance de la filière nucléaire.
Close
youtube screenshot

👋 Quels sont les écogestes à adopter en cas de signal Ecowatt orange ou rouge ?

Réduire sa consommation de chauffage 🔥

La consommation de chauffage est à l’origine de 66 % des dépenses en énergie pour une maison chauffée à l’électricité.

Dans l’optique de faire des économies, il convient de réduire la température de son intérieur. Selon les préconisations du gouvernement, la température maximale doit être de 19 °C et de 16 ou 17 °C en cas d’absence au domicile ou en cas d’alertes orange et rouge. 🌡️

Cet écogeste permet à chacun de réduire sa consommation de chauffage de 7 % chaque année.

👍 Pour réduire les consommations d’énergie jusqu'à 15 % par an, il est possible d’installer un thermostat programmable.

Limiter l’utilisation des éclairages 💡

Au-delà d’éteindre les lumières inutiles, il convient de remplacer les ampoules halogènes par des LED ou d’autres éclairages basse consommation. 

À titre de comparaison, une lampe halogène de 250 watts allumée trois heures par jour pendant une année (pour un total de 1 000 h) consomme 250 kWh. Une ampoule LED de 23 watts va quant à elle consommer 23 kWh. 👀

Le remplacement des ampoules s'accompagne d'une réduction de l’éclairage des bâtiments publics et des bureaux de 20 %. Cette seule action permettrait d’économiser l’équivalent de la consommation en électricité de Montpellier.

En France, l’énergie consommée par l’éclairage public s’élève à 41 % des consommations d’électricité des collectivités territoriales et à 16 % de leurs consommations toutes énergies confondues. Les éteindre représente une source d’économies non négligeables. 👍

Plusieurs ampoules allumées suspendues au plafond

Éteindre les appareils numériques 👩‍💻

De leur côté, les appareils numériques représentent 12 % de la consommation d’énergie et 3 % de la consommation d’énergie finale française. On estime qu’utiliser pendant une heure : 

  • une console de jeu de 100 W consomme 0,1 kWh ;
  • un ordinateur fixe (tour + écran) de 150 W consomme 0,1 kWh ;
  • un ordinateur portable de 20 W consomme 0,02 kWh.

👉 En définitive, éteindre la lumière en sortant d’une pièce et les appareils en veille permettrait de réaliser jusqu’à 10 % d’économies d’électricité.

Maîtriser sa consommation d’eau 💦

Régler son chauffe-eau à 55 degrés permet de réaliser 10 % d’économies d’énergie chaque année. D’autres écogestes peuvent être mis en place : 

  • prendre une douche de moins de 5 minutes pour réduire la consommation d’eau chaude ;
  • installer des réducteurs de débit sur les robinets et le pommeau de douche ;
  • programmer le ballon d’eau chaude pour réchauffer l’eau en dehors des périodes de tension ;
  • entretenir sa chaudière pour éviter une surconsommation de l’ordre de 10 à 12 %.

Revoir ses usages domestiques 🏠

Certains appareils du quotidien sont particulièrement énergivores (machine à laver, lave-vaisselle, appareils de cuisson, etc.), surtout s’ils sont anciens. Il convient d’adopter plusieurs bonnes pratiques : 

  • préférer les plaques de cuisson et le micro-ondes au four qui consomme 10 fois plus d’énergie ;
  • diminuer le temps de cuisson en couvrant les casseroles - cette seule action permet d’économiser 25 % d’électricité ou de gaz ;
  • décongeler les aliments avant de les cuire ;
  • privilégier le monde éco du lave-vaisselle nécessitant 45 % d’électricité en moins qu’un programme intensif ;
  • laver le linge à basse température (30 °C), une solution qui consomme trois fois moins d’énergie qu’un lavage à 90 °C.

En outre, pour soulager le réseau électrique, il est préférable de décaler certains usages domestiques en dehors des heures de pointe (soit l’après-midi ou après 20 h). Il en est de même pour recharger son véhicule électrique.

👉 Si l’ensemble des Français adoptent cette mesure, cela permettrait d’éviter la consommation électrique d’une ville comme Marseille.

🤝 Agissez sur la consommation de votre entreprise !

Au-delà de surveiller votre consommation électrique, vous pouvez réduire l’impact de votre entreprise sur l’environnement en diminuant les émissions de gaz à effet de serre (GES). 💪

Comment ? En réalisant le bilan carbone personnalisé de votre activité et en élaborant une stratégie de réduction qui permet non seulement de réduire les émissions, mais également de faire des économies sur les factures énergétiques.

Profitez de l’expertise de Greenly pour vous accompagner dans cette démarche. Réservez dès maintenant une démonstration (gratuite et sans engagement) de notre outil avec un de nos experts. 

Homme souriant
Logo coloré "time to change"

Green-Tok, la newsletter consacrée à la révolution climatique

On fait le bilan de l'actualité green une fois par mois (ou plus si on trouve des choses intéressantes à vous raconter)

Plus d’articles

Entreprise
Nuages formant l'acronyme "CO2"

Le guide du quota carbone

Photo d'Emma Lefebvre
Ines Gendre
Par
Emma Lefebvre
et
Ines Gendre

Destiné à accompagner la régulation de nos émissions de gaz à effet de serre, le quota carbone fait toutefois l'objet de multiples débats. Tour d'horizon

Législations & normes