Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Accueil
Greenlyhttps://images.prismic.io/greenly/43d30a11-8d8a-4079-b197-b988548fad45_Logo+Greenly+x3.pngGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
GreenlyGreenly, la plateforme tout-en-un dédiée à toutes les entreprises désireuses de mesurer, piloter et réduire leurs émissions de CO2.
Descending4
Home
1
Blog
2
Category
3
Tout comprendre de la Product Environmental Footprint (PEF)
4
Blog...Tout comprendre de la Product Environmental Footprint (PEF)

Tout comprendre de la Product Environmental Footprint (PEF)

Entreprise
Législations & normes
traces de pas
Développée par la Commission européenne, la Product Environmental Footprint (PEF) doit permettre d'évaluer l'impact environnemental de nos produits.
Entreprise
2023-10-23T00:00:00.000Z
fr-fr
traces de pas

Même avec la meilleure volonté du monde, il peut s'avérer compliqué "d'acheter durable" - comprenez : privilégier les produits s'inscrivant dans une logique de développement durable. Et si la question financière entre souvent en ligne de compte, celle du manque d'information ne doit pas être négligée, elle non plus.

Comment peut-on contribuer au développement d'une économie verte, si on ignore tout de l'impact environnemental des produits qui nous sont proposés ?

D'ailleurs, ceci ne vaut pas seulement pour les particuliers : aujourd'hui, beaucoup d'entreprises tentent de s'approvisionner de façon plus écologique. Et si nous souhaitons que celles-ci réduisent au plus vite leur empreinte carbone, il est donc nécessaire que l'information relative aux impacts environnementaux de nos produits devienne facilement accessible et comparable.

C'est tout l'objet de la Product Environmental Footprint (ou PEF). Explications.

Qu'est-ce que la Product Environmental Footprint (PEF) ?

Développée dans le contexte de l'initiative "Single Market for Green Products" (ou SMGP), la Product Environmental Footprint (PEF) est l'œuvre de la Commission européenne. Elle vise à évaluer les impacts environnementaux de nos produits, et ce, tout au long de leur cycle de vie.

De fait, il est indispensable de se souvenir que l'impact environnemental d'un produit ne se cantonne pas à sa production. De l'extraction des matières premières à sa "fin de vie", tout produit est responsable de l'émission de divers gaz à effet de serre (GES). Raison pour laquelle il est indispensable de permettre à chacun de se rendre compte de cet impact global, lequel n'est que partiellement visible des consommateurs finaux.

Dans la pratique, la PEF ambitionne d'harmoniser les méthodes relatives à l'évaluation de l'impact environnemental de nos produits. Encore une fois, il s'agit de faciliter la lecture de cette information à grande échelle - en l'occurrence, celle de l'Union européenne.

La mise en place de la Product Environmental Footprint permettrait de proposer un cadre cohérent pour l'évaluation et la communication des informations de durabilité.

👉 Attention : la Product Environmental Footprint (PEF) n'est pas une réglementation et ne présente donc pas de caractère obligatoire. Il s'agit davantage d'une méthodologie. À ce titre, elle peut en revanche être référencée par des réglementations ou des initiatives spécifiques.

NB : la PEF est souvent présentée comme le pendant de l'OEF. Complémentaires, ces deux approches peuvent effectivement servir à évaluer de façon préciser les performances environnementales de chaque entreprise.

Principe et méthodologie de la Product Environmental Footprint (PEF)

Le principe de la PEF : l'Analyse de Cycle de Vie (ACV)

Le principe de la PEF reprend celui de l'ACV. Concrètement, l'étude de la Product Environmental Footprint d'un produit donné repose sur l'étude des impacts environnementaux liés à son cycle de vie.

L'Analyse de Cycle de Vie n'a rien d'une évaluation au doigt mouillé. Il s'agit d'une méthode strictement encadrée par les normes ISO 14040 et 14044. Pour en savoir plus à ce sujet, n'hésitez pas à lire notre article détaillé.

Pour rappel, l'ACV décortique scrupuleusement chaque étape du cycle de vie d'un produit, à savoir :

  • l'extraction, l'approvisionnement et la transformation des matières premières ;
  • la fabrication, l'assemblage, l'emballage ou la construction ;
  • la mise en circulation, la distribution et la commercialisation du produit fini ;
  • le déballage, l'utilisation et l'entretien ;
  • la fin de vie, la collecte, le transport, le recyclage, le traitement des déchets, etc.

À savoir : si votre entreprise ne dispose pas des compétences nécessaires en interne, nous vous recommandons évidemment de faire appel aux services d'un expert.

La méthodologie de la PEF

Les étapes

L'étude d'une PEF se déroule en 3 étapes :

  1. on définit l'objectif et la champ d'étude ;
  2. on procède à l'analyse de cycle de vie ;
  3. on dresse le rapport relatif à la Product Environmental Footprint.

Au préalable de l'étude et comme tout dans toute ACV, il sera nécessaire de déterminer l'unité fonctionnelle, c'est-à-dire l'unité de mesure servant à effectuer les comparaisons. Celle-ci devra tenir compte de la durée de vie du produit, de la fréquence d’utilisation et de la performance.

👉 Pour plus de précisions, n'hésitez pas à consulter notre article dédié.

Les Product Environmental Footprint Category Rules (PEFCR)

Les Product Environmental Footprint Category Rules, c'est quoi ?

Les Product Environmental Footprint Category Rules (ou PEFCR) constituent un ensemble de règles et de directives spécifiques à une catégorie de produits (les vêtements, les produits alimentaires, les produits électroniques, etc.). Ces règles et directives sont précieuses, car elles fournissent des indications quant à la manière de réaliser une évaluation PEF pour une catégorie donnée.

Dans le même temps, il s'agit d'amener l'ensemble des acteurs opérant sur un marché donné à produire des évaluations qui soient aisément comparables.

En bref, les PEFCR concourent à trois objectifs :

  • la reproductibilité ;
  • la cohérence ;
  • la pertinence.

NB : Dans le cas de l'OEF, ce sont les OEFSR qui viennent préciser la méthode générale, en fournissant des indications spécifiques à l'échelle du secteur d'activité.

Comment les PEFCR sont-ils élaborés ?

Les PEFCR sont élaborés à partir de ce qu'on appelle un "produit représentatif" (representative product ou RP, en anglais). Il s'agit du produit moyen vendu sur le marché (dans le périmètre de l'Union européenne). Concrètement, ce produit est considéré comme représentatif de la catégorie de produits faisant l'objet d'une étude. Bien évidemment, le produit représentatif peut être réel ou virtuel.

La performance environnementale du produit représentatif constitue la référence à partir de laquelle la performance environnementale des autres produits sera comparée.
Les informations fournies par les PEFCR

Les PEFCR fournissent divers types d'indications. Parmi elles :

  • une description détaillée de la catégorie de produits ;
  • une liste des indicateurs environnementaux à considérer ;
  • des scénarios types d'utilisation et de fin de vie du produit ;
  • la ou les typologies de données nécessaires à l'évaluation ;
  • les méthodes et les outils à utiliser pour réaliser l'étude.
Close
screenshot de vidéo YouTube

Comprendre le score PEF

Au terme de l'étude, un score PEF est attribué au produit concerné. Pour attribuer ce score, les résultats de l'étude d'impact sont ainsi traduits par le biais de 16 indicateurs :

  1. le changement climatique ;
  2. les particules fines ;
  3. l’épuisement des ressources en eau ;
  4. l’épuisement des ressources énergétiques non renouvelables ;
  5. l’usage des terres ;
  6. l’épuisement des ressources minérales non renouvelables ;
  7. l’appauvrissement de la couche d’ozone ;
  8. l’acidification ;
  9. la radiation ionisante ;
  10. la formation photochimique d’ozone ;
  11. l’eutrophisation terrestre ;
  12. l’eutrophisation marine ;
  13. l’eutrophisation en eau douce ;
  14. la toxicité humaine cancérigène ;
  15. l’écotoxicité de l’eau douce ;
  16. la toxicité humaine non cancérigène.

Chacun de ces 16 indicateurs contribue à la note finale à hauteur d'un pourcentage prédéterminé. À titre informatif, le changement climatique est celui qui pèse le plus lourd dans la balance (21% du score PEF final).

Faut-il communiquer son score PEF à ses parties prenantes ?

La communication autour de son score PEF est recommandée, dans la mesure où elle contribue à l'effort collectif en faveur de l'instauration de davantage de transparence au sein de notre société. Si certaines entreprises opéreront cet effort de manière altruiste et au nom de leurs valeurs, d'autres le feront bien sûr à des fins plus marketing, afin d'améliorer leur image de marque. D'une certaine manière, cependant, cela n'a pas vraiment d'importance.

Ce qui importe aujourd'hui, c'est que chacun trouve sa propre motivation à s'investir dans la transition écologique de notre société. Là où certains contribueront ainsi à fédérer d'autres entreprises inspirées par leurs idéaux, d'autres inciteront leurs concurrents à entrer dans la danse pour demeurer compétitifs.

Attention toutefois : si communiquer autour de votre score PEF est certainement une bonne chose, il est préférable de ne pas prendre cette initiative à la légère. De nombreuses entreprises se voient sévèrement alpaguées suite à des campagnes de communication approximatives quant à leur impact environnemental. Hélas, qu'il s'agisse d'une pure maladresse ou de greenwashing délibéré, le résultat est le même : l'image de l'entreprise s'en trouve écornée - sans parler des poursuites judiciaires qui peuvent désormais s'ensuivre.

Conclusion ? Nous vous recommandons de communiquer au sujet de votre score PEF, mais pas avant d'avoir savamment préparé votre discours.

Comment communiquer au sujet de son score Product Environmental Footprint (PEF) ?

Sollicitez les conseils d'un expert dans le domaine de la comptabilité carbone ou de l'ACV. L'idée n'est pas de vous dicter votre discours, mais de s'assurer que vous employez les bons termes ou que vous ne survendez pas votre démarche.

Quelques bons conseils tout de même (à adapter en fonction de votre propre situation) :

  1. soyez transparent et fournissez des informations complètes quant à la méthodologie utilisée pour évaluer votre PEF ;
  2. utilisez un langage simple que vous maîtrisez vous-mêmes (ou assurez-vous que comprenez bien le jargon technique que vous employez) ;
  3. contextualisez votre score PEF et montrez comment ce dernier vous aide à élaborez un plan de transition pertinent et pérenne ;
  4. valorisez les bénéfices que vos clients retirent de votre initiative ;
  5. engagez le dialogue et soyez pédagogue avec vos parties prenantes en les encourageant à vous poser des questions ;
  6. formez vos équipes et assurez-vous que ces dernières sont capables de présenter convenablement ce score PEF à un interlocuteur.

Et l'affichage environnemental, dans tout ça ?

À date, en France, l'affichage environnemental ne fait pas l'objet d'une obligation légale. Il relève d'une démarche volontaire mais encadrée depuis 2013.

Faut-il s'attendre à ce que l'affichage environnemental devienne une obligation légale dans les années à venir ? Cette possibilité ne peut être exclue, dans la mesure où il est clairement stipulé sur le site internet du Ministère de l'Économie et des Finances que l'affichage environnemental est en phase d'expérimentation en France.

Dans ce contexte, nous recommandons à tout entreprise de prendre les devants et de se pencher dès maintenant sur la question de la PEF de leurs produits et services. Rien ne l'oblige à communiquer pour l'heure, ce qui peut présenter un avantage si vous préférez ajuster le tir sur certains aspects avant de rendre vos résultats publiques.

Si toutefois votre entreprise se sent prête à sauter le pas, rappelez-vous que l'affichage environnemental obéit à certaines règles. Encadré par l’article 2 de la loi Climat et résilience, l’affichage environnemental doit prendre en compte :

  • les émissions de gaz à effet de serre
  • les atteintes à la biodiversité
  • la consommation d'eau et d'autres ressources naturelles.

De plus, cet affichage fait l'objet d'une mise en forme particulière. La note attribuée (A, B, C, D ou E) doit être affichée sur les produits ou services, qu'ils soient présentés en rayon ou sur Internet.

Certains critères techniques doivent impérativement être respectés (voir le site de l'Ademe).

Qui sommes-nous ?

Nos experts accompagnent votre entreprise dans l'élaboration d'un plan de transition adapté. Bénéficiez dès maintenant d'une démonstration gratuite et sans engagement de notre plateforme !

Plus d’articles

Tout voir
une équipe s'encourageant en se tapant dans les mains
Par
Justine Dumont

Diag Décarbon'Action : le guide pour tout comprendre en 2023

Le Diag Décarbon'Action a pour vocation de rendre le Bilan Carbone® plus abordable. Quel est le montant de cette aide ? Qui peut en bénéficier ? Comment se faire accompagner par Greenly ?

Entreprise
Bilan Carbone
une personne tenant une carte bancaire à la main
Par
Ines Gendre

Le guide des achats responsables en 2024

Une politique d’achats responsables est une stratégie d’achat, visant à minimiser ses impacts environnementaux et sociétaux. Explications.

Entreprise
Ambition net zero