Fermer

Votre demande a bien été prise en compte.

Merci, votre email a été ajouté à notre base. Prêt(e) à voir la vie en vert ?

Dôme de chaleur : tout comprendre du phénomène

À l’origine de températures extrêmes, le dôme de chaleur est un phénomène qui se multiplie et s’intensifie au fil des années. De quoi s’agit-il ?
Green Actu’
2022-11-30T00:00:00.000Z
fr-fr

Au début de l’été 2021, le Canada a vécu plusieurs jours sous un dôme de chaleur, un phénomène à l’origine d’une augmentation progressive des températures. 🌡️

Le village de Lytton a ainsi battu tous les records puisque le mercure est monté jusqu’à 49,6 °C - soit 25 °C de plus que la normale de saison. Au total, 40 records de chaleur ont été battus en un week-end dans l’ouest du Canada avec 10 à 15 degrés de plus que les températures habituelles. Un phénomène exceptionnel pour un pays situé aussi au nord de la planète. 🌍

Cet événement extrême va-t-il se multiplier et s’intensifier au fil des années ? Comment se forme un dôme de chaleur ? Le réchauffement climatique impacte-t-il ce phénomène ? Voici tout ce que vous devez savoir sur ce phénomène météorologique. ☀️

chaussures au soleil

🔎 Qu'est-ce qu’un dôme de chaleur ?

Dôme de chaleur, définition et durée 🧐

Un dôme de chaleur est un phénomène météorologique intense survenant lors des saisons chaudes. On parle d’un « dôme » puisqu’il ressemble ni plus ni moins à une cloche posée sur un territoire. Ce faisant, il retient à l’intérieur de cette zone toute la chaleur provenant du sud. 🔥

Mais comment apparaît ce phénomène ?

Concrètement, un dôme de chaleur se crée lorsqu’un anticyclone se forme et stagne au-dessus d’un même endroit. Cette zone de haute pression - où il fait plus chaud et plus sec, ne contient ni nuage ni précipitation - circule dans le sens des aiguilles d’une montre. ⌚️

Or, en restant sur place - ce qui est anormal - l’anticyclone fait stagner toutes les masses d’air autour de lui. Cela enclenche un autre phénomène : celui de la subsidence. 

En clair, l’air se comprime et est piégé au niveau du sol durant toute la durée de ce phénomène. Le renouvellement de l’air étant impossible - puisque la pluie ne peut y accéder - les températures ne cessent de grimper, donnant lieu à une chaleur étouffante à l’intérieur du dôme. 🥵 

Fort heureusement, un dôme de chaleur dure sept à dix jours en moyenne. Il se termine lorsque des perturbations parviennent à percer l’anticyclone. Ces dernières mettent progressivement fin au dôme de chaleur en faisant redescendre les températures. 📉

👋 Bon à savoir : l’inverse existe aussi sous l’appellation « dôme d’air froid » ou de « la goutte froide ». Formé par une dépression, le dôme emprisonne l’air froid provenant du nord, donnant lieu à des pluies et à des orages particulièrement intenses. 

Dôme de chaleur, canicule et vague de chaleur 🔥

Le dôme de chaleur provoque des vagues de chaleur et des canicules particulièrement violentes (souvenez-vous des canicules de 2003 et de 2009 en France). Mais quelle est la différence entre ces phénomènes à première vue similaires ? 🔎

Une vague de chaleur est caractérisée par des températures anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs. Néanmoins, chaque pays et chaque climat définit la température et la durée maximale en fonction des critères de leurs territoires. En France, ce phénomène est actif lorsque la température :

  • reste à 23,4 °C a minima pendant trois jours consécutifs ;
  • atteint 25,3 °C au moins une fois.

En ce qui concerne la canicule, les seuils qualifiant ce phénomène varient également selon les régions. On parle de canicule lorsque les températures sont particulièrement élevées le jour comme la nuit, et ce, durant plusieurs jours consécutifs - trois jours en France. 🥵

Close
youtube screenshot

Les conséquences sanitaires et environnementales de ce phénomène 💥

Ce dôme est ainsi à l’origine de fortes chaleurs concentrées dans une zone fermée. Cette dernière est repérable par des températures locales nettement plus élevées que les régions environnantes. 🌡️

En effet, des seuils sont définis pour chaque région du monde, mais sont amenés à évoluer en fonction de l’avancée du réchauffement climatique. Le météorologiste Jérôme Lecou démontre bien que l’atteinte de 40 degrés au début des années 2000 était exceptionnel. Or, aujourd’hui, cette température s’avère plus fréquente et un peu mieux supportée par la population.

Dans le cas où le dépassement de ces seuils serait effectif, les effets sanitaires deviennent importants : déshydratation, impossibilité de travailler en extérieur, coupures d’électricité fréquentes, maladies respiratoires pouvant aller jusqu’à la mort, etc.

👋 À titre d’exemple, la canicule de 2003 en France a provoqué le décès soudain de 15 000 personnes en 20 jours. Cela s’explique par cette condition climatique inadaptée au corps humain. Selon une étude de l’American Psychological Society, l’homme ne peut supporter un seuil de plus de 35 ° Tw - à savoir la température humide.

En plus de provoquer des décès soudains - notamment les personnes vulnérables - le dépassement des normes climatiques impacte surtout l’environnement. Cet excès de chaleur engendre :

  • des incendies dévastateurs, qui impactent alors la biodiversité et accroissent les émissions de gaz à effet de serre ;
  • de la sécheresse - qui touche tout particulièrement le secteur agricole ;
  • des chutes d’oiseaux alors trop faibles pour voler ;
  • des orages sans pluie dont les éclairs viennent accentuer les incendies ;
  • des phénomènes de pollutions accentués, puisque les particules sont piégées au niveau du sol - au même titre que la chaleur - devenant plus irritantes et renforçant l’effet de serre par la même occasion ;
  • la fonte des glaces faisant monter le niveau des mers et des rivières ;
  • le « stress thermique » de la faune et de la flore, qui s’illustre par la modification de leur physiologie.
fonte d'un iceberg

📈 Le réchauffement climatique intensifie-t-il ce phénomène ?

Les critères favorisant la création des dômes de chaleur 🤔

La création d’un dôme de chaleur peut être favorisée par certains critères à l’image des hautes pressions atmosphériques et des caractéristiques climatiques régionales. 🔎

👋 À titre d’exemple : les territoires du Canada et d’Amérique du Nord sont les principaux concernés par les dômes de chaleur. En effet, les anticyclones de blocage sont à l’origine de la stagnation des masses d’air, provoquant ainsi le phénomène de subsidence. 

Or, avec l’accélération du réchauffement climatique, ce phénomène devrait devenir plus fréquent et plus intense. En effet, la quantité de gaz à effet de serre (GES) présente dans l’atmosphère rend les rayons du soleil plus agressifs et décuple l’action du dôme de chaleur.

Le changement climatique joue désormais un rôle majeur dans ce phénomène 🥵

Une étude menée par le World Weather Attribute indique :

avec un réchauffement de 2 °C, par rapport à l’ère pré-industrielle, un tel événement aurait une probabilité de se reproduire tous les 5 à 10 ans.

Or, habituellement, les dômes de chaleur restent un phénomène rare, puisqu’il se produit une fois tous les 1 000 ans. 📆

Les scientifiques vont plus loin et estiment que le violent dôme de chaleur survenu au Canada au cours de l’été 2021 aurait été « presque impossible » sans le réchauffement climatique. En effet, ce dernier l’aurait rendu 150 fois plus susceptible de se produire.

Sans action de notre part, deux scénarios sont envisageables :

  • soit ce phénomène reste rare ;
  • soit la planète a franchi un seuil et pourrait subir un réchauffement plus important. D’après les scientifiques, le dôme de chaleur serait 1 °C plus chaud que celui subi au Canada en juin 2021. 

On remarque d’ailleurs d’autres événements similaires dans le monde, notamment en 2022 Inde et au Pakistan. Une étude indique que ce phénomène a été rendu 30 fois plus probable par le changement climatique. Pire : depuis 2010, l’Inde comptabilise 6 500 décès à cause des vagues de chaleur successives. 

Du côté de la France, on note d’ores et déjà une augmentation des vagues de chaleur. Ainsi, sur les 41 recensés depuis 1947, 9 se sont déroulées avant 1989 contre 32 entre 1989 et 2019. Durant ces trente dernières années, on dénombre ainsi trois fois plus de vagues de chaleur que durant les 42 années précédentes. 

Et la tendance n’est pas près de s’inverser puisque d’ici à 2050, Météo France prévoit un doublement de ce phénomène climatique. 😰

✍️ À noter : ces deux dernières décennies, les deux tiers de la planète ont connu des records de températures. Et cela ne semble être que le début…

une femme éblouie par le soleil

Les recommandations des scientifiques 📝

Pour éviter la multiplication de ce phénomène - et non pas l’éradiquer - les scientifiques recommandent :

  • la mise en place d’un système d’alerte aux fortes chaleurs pour les populations ;
  • la construction de bâtiments avec des matériaux qui absorbent et stockent la chaleur ;
  • la fin de l'artificialisation des sols - notamment des routes et des parkings. En effet, les routes bitumées et les bâtis en béton retiennent la chaleur et viennent amplifier ce phénomène météorologique ;
  • la végétalisation des villes afin de limiter les îlots de chaleur ;
  • la réduction des émissions de CO2 générées par les activités humaines.  

Ce dernier point est d’une importance capitale pour limiter le réchauffement climatique à + 2 °C d’ici la fin du siècle. 

Mais quel est le lien avec le phénomène de dôme de chaleur ? En clair, pour chaque fraction de degré de réchauffement supplémentaire, les épisodes de chaleur se multiplieront et seront plus intenses au point d’atteindre les 50 °C en France. Ils deviendront progressivement la norme alors qu’ils sont encore aujourd’hui considérés comme exceptionnels. 

👀 Pour preuve : auparavant, un événement qui avait lieu une fois tous les 10 ans, se produira 5,6 fois plus à + 2 °C.

🎯 Limitez votre impact environnemental !

Pour éviter la création de futurs dômes de chaleur, il convient de réduire dès maintenant nos émissions de gaz à effet de serre ! Participez à l’effort collectif en mesurant et en agissant sur vos émissions. Comment ? En réalisant le bilan carbone de votre entreprise pardi ! 👋 

Nos experts sont à vos côtés tout au long du processus. 🤝

Homme souriant
Logo coloré "time to change"

Green-Tok, la newsletter consacrée à la révolution climatique

On fait le bilan de l'actualité green une fois par mois (ou plus si on trouve des choses intéressantes à vous raconter)

Plus d’articles

Green Actu’
une image abstraite de particules

Tout savoir de l'énergie nucléaire

Ines Gendre
Par
Ines Gendre

L'énergie nucléaire est la première source de production et de consommation d'électricité en France. Mais que faut-il savoir à son sujet ?

Politique
Green Actu’
une personne cachée derrière un plastique

Tout savoir de la fast fashion

Ines Gendre
Par
Ines Gendre

La fast fashion est un segment de l'industrie textile caractérisé par un renouvellement régulier des collections. Mais aussi un objet de débats. Zoom.

Textile